Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 405

Chapiter 21 — Un avertissement rejeté

En prêchant la doctrine du retour du Seigneur, William Miller et ses collaborateurs n’avaient eu d’autre objet que de réveiller le monde et de l’aider à se préparer en vue du jugement. Leur seul but, en rappelant la véritable espérance de l’Eglise à ceux qui professaient la piété, avait été de les amener à une vie chrétienne plus réelle et de convaincre les inconvertis du devoir de se repentir et de se donner à Dieu sans retard. “Ils ne songèrent pas à recruter des adhérents à une secte ou à un parti religieux. Ils travaillèrent parmi tous les partis et toutes les sectes sans s’ingérer dans leur organisation ou leur discipline.”

“Dans tous mes travaux, dit Miller, je n’ai jamais songé à établir une confession indépendante des églises existantes, ou à favoriser l’une au détriment de l’autre. Je désirais faire du bien à toutes. Je supposais que tous les chrétiens se réjouiraient à la perspective du retour du Christ et, croyant que ceux qui ne partageraient pas mes vues ne témoigneraient aucune inimitié à ceux qui les adopteraient, je n’avais jamais envisagé la nécessité de réunions séparées. Mon unique

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»