Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Éducation, Page 27

Chapitre 3 — La connaissance du bien et du mal

Comme ils n'ont pas jugé bon d'avoir la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à une mentalité réprouvée. Romains 1:28.

Nos premiers parents, créés saints et purs, n'étaient cependant pas hors d'atteinte du péché. Dieu aurait pu les créer incapables de transgresser ses commandements, mais leur caractère n'aurait alors connu aucun développement; c'est par contrainte et non par choix qu'ils auraient servi Dieu. Aussi leur donna-t-il le pouvoir de choisir — l'accepter pour maître ou le rejeter. Avant qu'ils puissent recevoir dans leur plénitude les bénédictions que le Seigneur désirait leur accorder, il fallait que leur amour et leur fidélité soient éprouvés.

Il y avait, dans le jardin d'Eden, “l'arbre de la connaissance du bien et du mal [...] Et l'Eternel Dieu donna ce commandement à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal.” Genèse 2:9, 16, 17. La volonté de Dieu, c'était qu'Adam et Eve ne connaissent pas le mal. La connaissance du bien leur avait été accordée gratuitement; mais la connaissance du mal — du péché et

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»