Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Évangéliser, Page 508

Seigneur connaît beaucoup de gens humbles, mais pleins de confiance. — Manuscrit 17, 1898.

Dieu ne fait pas de ségrégation — Pour Dieu, il n'y a ni caste ni race. Toutes les âmes ont la même valeur à ses yeux. Travailler au salut des âmes est la tâche la plus honorable. Peu importe le genre de travail ou la classe en faveur de laquelle on se dépense. Aux yeux de Dieu, ces distinctions n'affectent pas la valeur du travail. Le cœur sincère, fervent, contrit, est seul précieux pour le Seigneur. Dieu met son sceau sur les hommes en jugeant non d'après le rang, la richesse ou l'intelligence, mais d'après la communion avec le Christ. Les ignorants, les hors-la-loi, les esclaves, si toutefois ils ont saisi les occasions et les bénédictions qui leur étaient offertes, s'ils ont aimé la lumière venue de Dieu, ont fait tout ce qui leur était demandé. Le monde peut les traiter d'ignorants, mais le Seigneur les considère comme bons et sages, et leurs noms sont inscrits dans les livres des cieux. Dieu leur permettra de l'honorer non seulement dans le ciel, mais aussi sur la terre. — Gospel Workers, 332 (1915).

Travailler pour un monde perdu

L'humanité perdue: notre champ d'action — Nombreux sont les paresseux, les fumeurs et les alcooliques. Mais la vérité doit les atteindre. Ici même [Australie], elle a opéré des merveilles et elle accomplira encore de grandes choses. Notre foi en Jésus-Christ le Seigneur et dans la vérité présente ne doit pas être l'apanage de ceux qui l'acceptent. Le Christ est mort pour le salut du monde, et nous devons faire notre part en travaillant avec plus de dynamisme. Nous devons considérer l'humanité perdue comme notre champ d'action. Dieu prend soin des humains. ... Aucune âme ne doit être laissée dans les ténèbres. — Lettre 76, 1899.

Au secours de certains riches dépravés — Nos grands centres urbains se rapprochent de la condition dans laquelle se trouvait le monde antédiluvien, quand “l'Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»