Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Évangéliser, Page 602

La femme du prédicateur

Elle devra rendre compte de ses talents — A l'épouse du prédicateur incombe une responsabilité qu'elle ne devrait ni ne pourrait esquiver. Dieu réclamera le talent qu'il lui a confié y compris les intérêts. Avec sincérité et foi, elle devrait travailler avec son mari pour le salut des âmes. Elle ne devrait jamais imposer ses souhaits et ses désirs, ou se désintéresser du travail de son époux, ou bien nourrir des sentiments de nostalgie ou de mécontentement. Tous ces états d'âme naturels doivent être maîtrisés. Il faudrait qu'elle se fixe un objectif de vie qu'elle devrait poursuivre sans défaillance. Et que devrait-elle faire s'il advenait que cet objectif ne corresponde plus à ses goûts en matière de sentiments et de loisirs? Ceux-ci devraient être aussitôt sacrifiés avec joie, pour faire le bien et sauver les âmes.

Les épouses de prédicateurs devraient être des femmes de prière, dévouées à la cause. Certaines aimeraient pratiquer une religion exempte de difficultés, ne nécessitant aucune abnégation, aucun effort. Au lieu d'assumer dignement leurs responsabilités, s'appuyant sur Dieu pour obtenir sa force, elles se sont, la plupart du temps, reposées sur d'autres, comptant sur eux pour leur vie spirituelle. Si seulement elles voulaient se confier dans le Seigneur comme des enfants, et centrer leurs affections sur lui, puisant leur vie en lui, le cep vivant, quel bien ne pourraient-elles pas accomplir, quelle aide précieuse ne pourraient-elles pas apporter à leurs semblables, quel soutien ne seraient-elles pas pour leur mari, et combien serait grande leur récompense finale! — Testimonies for the Church 1:452, 453 (1864).

La femme doit collaborer avec son mari dans son ministère — Si elle accompagne son mari dans ses voyages, la femme du prédicateur ne devrait pas le faire pour son plaisir personnel, en touriste et pour qu'on soit aux petits soins pour elle, mais pour travailler avec lui. Elle devrait faire cause commune avec lui pour faire du bien. Si les besoins de son foyer ne s'y opposent pas, elle devrait partir avec son époux, et lui prêter main-forte pour sauver des âmes. Avec douceur et humilité, mais aussi avec une assurance empreinte de dignité, elle devrait exercer une influence déterminante sur ceux qui l'entourent; elle devrait faire sa part en prenant ses responsabilités

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»