Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 143

Soigne le temple de ton corps, 10 mai

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 1 Corinthiens 3:16.

Dieu vous a donné une habitation dont vous devez prendre soin et que vous devez conserver dans les meilleures conditions pour son service et pour sa gloire. Votre corps ne vous appartient pas. [...] “Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?”38Counsels on Health, 622.

La santé est une bénédiction dont la valeur n'est appréciée que de bien peu de gens. [...] La vie est un dépôt sacré que Dieu seul peut nous rendre capables de conserver et d'utiliser pour sa gloire. Mais celui qui forma la merveilleuse structure du corps prendra un soin spécial pour la conserver en bon état si l'action des hommes ne s'oppose pas à la sienne. Dieu nous aidera à améliorer et à utiliser selon la volonté du donateur chaque talent qui nous a été confié.39The Review and Herald, 20 juin 1912.

La jeunesse est l'époque où l'on doit contracter de bonnes habitudes, corriger les travers déjà acquis, s'attacher à posséder la maîtrise de soi, à faire des projets, à s'accoutumer à régler tous les actes de la vie selon la volonté de Dieu.40P H J, août 1890. Le temple sacré du corps doit être conservé pur et sans souillure afin que le Saint-Esprit puisse y demeurer. Il nous faut garder fidèlement la propriété du Seigneur car tout abus de nos facultés raccourcit le temps de nos vies qui pourrait être employé à la gloire de Dieu.

Souvenons-nous que nous devons tout consacrer à Dieu âme, corps, esprit. Tout lui appartient par droit de rédemption et tout doit être utilisé intelligemment afin que nous puissions conserver ce talent: la vie. En employant convenablement nos facultés que nous ferons travailler au maximum et le plus utilement possible, en conservant nos organes en bon état de façon que notre esprit, nos nerfs et nos muscles agissent harmonieusement, nous pourrons rendre les plus précieux services à Dieu.41The Youth's Instructor, 7 avril 1898.

Quand nous faisons tout notre possible pour conserver notre santé, nous pouvons attendre les bénédictions qui en découlent et il nous est permis alors de demander à Dieu avec foi de bénir les efforts que nous faisons à cet effet.42Counsels on Health, 59.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»