Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 155

Manger à heures régulières, 22 mai

Que votre modération soit connue de tous [les] hommes. Le Seigneur est près. Philippiens 4:5 (V. de Lausanne).

Il est très important pour la santé physique et la sérénité de l'esprit de manger à heures régulières.97Counsels on Health, 118.

On néglige généralement d'enseigner aux enfants qu'il importe de savoir quand, comment et quoi manger. On les laisse satisfaire librement leur appétit, manger à toute heure, prendre des fruits, du pâté, du gâteau, du pain et du beurre lorsqu'ils en ont envie et grignoter des bonbons presque continuellement. Ils deviennent ainsi gourmands et dyspeptiques. L'appareil digestif, semblable à un moulin qui tournerait sans arrêt, s'affaiblit. La force vitale est détournée du cerveau au profit de l'estomac afin d'aider cet organe surmené; ainsi, les facultés intellectuelles s'épuisent. La stimulation et la consommation anormale des forces vitales rend ces enfants nerveux, insoumis, volontaires et irritables. [...] Il est difficile de leur faire prendre conscience de l'indignité et de la gravité du péché.98The Health Reformer, mai 1877.

On doit manger à intervalles réguliers et ne rien prendre entre les repas: ni pâtisserie, ni fruits, ni nourriture d'aucune sorte. L'irrégularité est préjudiciable au bon fonctionnement des organes digestifs, et altère la santé et la bonne humeur.99Rayons de santé, 42.

Une autre habitude néfaste consiste à manger au moment de se coucher, après les repas habituels. [...] Le sommeil est souvent troublé par des cauchemars; au matin, on s'éveille fatigué et sans appétit pour le petit déjeuner. Il faut que le travail de l'estomac soit terminé quand on se couche, car cet organe doit se reposer comme tout le reste du corps.100Rayons de santé, 93. Toute défense faite par Dieu a pour but la santé et le bonheur éternel de l'homme.101The Signs of the Times, 11 février 1975.

Quand les enfants de Dieu auront triomphé de toutes les faiblesses défavorables à leur santé, ils comprendront mieux ce qu'est la véritable piété. Un changement merveilleux se manifestera dans leur expérience religieuse.102The Review and Herald, 27 mai 1902.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»