Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 156

Daniel, exemple de tempérance, 23 mai

Le roi s'entretint avec eux; et, parmi tous ces jeunes gens, il ne s'en trouva aucun comme Daniel, Hanania, Mischaël et Azaria. [...] Sur tous les objets qui réclamaient de la sagesse et de l'intelligence, et sur lesquels le roi les interrogeait, il les trouvait dix fois supérieurs à tous les magiciens et astrologues qui étaient dans tout son royaume. Daniel 1:19, 20.

Pendant leurs trois années de formation, Daniel et ses compagnons maintinrent leurs habitudes d'abstinence, leur fidélité à l'Éternel et leur dépendance constante à l'égard de la puissance divine. Lorsque vint le moment où ils devaient être interrogés par le roi qui voulait éprouver leurs talents et leurs connaissances, ils subirent un examen avec d'autres candidats pour le service royal. [...]

Leur vive intelligence, leur langage choisi et précis, leurs connaissances étendues révélèrent la force et la vigueur incomparables de leur esprit. Dieu honore toujours le droit. Les jeunes gens les plus prometteurs de tous les pays soumis par le grand conquérant avaient été réunis à Babylone et cependant, parmi eux, les captifs hébreux demeuraient sans rivaux. Leur belle prestance, leur démarche souple, leur visage agréable, leur raison claire, leur haleine saine, toutes ces choses étaient autant de certificats de bonne conduite dont la nature se plaît à honorer ceux qui obéissent à ses lois. [...]

Ces jeunes gens demeurèrent fermes au sein des influences séductrices de la cour luxueuse de Babylone. De nos jours, les jeunes sont sollicités par le plaisir, en particulier dans nos grandes villes où chaque forme de plaisir sensuel est rendue facile et engageante. Ceux qui, comme Daniel, refusent de se souiller recevront la récompense de leurs habitudes de tempérance. La lucidité et la fermeté de Daniel, sa puissance pour acquérir la connaissance et pour résister à la tentation étaient dues en grande partie à la simplicité de son régime en harmonie avec sa vie de prière. [...]

Avancez comme des hommes et des femmes affermis par Dieu. Dieu vous récompensera en vous accordant des nerfs calmes, un esprit clair, un jugement inégalable et une vive compréhension. Les jeunes de nos jours qui ont des principes fermes et inébranlables recevront en bénédiction la santé du corps, de l'esprit et de l'âme.103The Youth's Instructor, 9 juillet 1903.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»