Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 161

La bienveillance favorise la santé, 28 mai

Les paroles agréables sont un rayon de miel, douces pour l'âme et salutaires pour le corps. Proverbes 16:24.

Des paroles douces, affectueuses et encourageantes sont plus efficaces que les meilleurs médicaments du monde. Elles apporteront le réconfort au cœur découragé, et le bonheur, qui illuminera toute la famille, récompensera au-delà de toute attente l'effort que le père aura fait pour se montrer aimable dans ses actes et ses paroles.

L'époux devrait se souvenir que la part la plus importante du fardeau de l'éducation des enfants repose sur la mère, car c'est elle qui contribue le plus à former leur caractère. Cette pensée le rendrait plus aimant et l'inciterait à faire tout ce qui est en son pouvoir pour alléger son fardeau. Il devrait l'encourager à s'appuyer sur lui, diriger ses pensées vers le ciel où se trouvent la force et la paix, le repos pour les cœurs fatigués.125Témoignages pour l'Église 1:117.

La bonté et la prévenance qu'il lui témoignera seront pour elle un précieux encouragement, et le bonheur qu'il lui procurera communiquera paix et joie à son propre cœur.126Rayons de santé, 34.

La plus douce image du ciel est un foyer dans lequel règne l'Esprit du Seigneur... Tout ce qui pourrait troubler la paix et l'unité de la famille devrait être fermement réprimé et faire place à la bonté et à l'amour.127The Signs of the Times, 14 novembre 1892. Le foyer doit être un lieu où règnent la joie, la courtoisie et l'affection, car là où ces grâces abondent se trouvent aussi le bonheur et la paix.128Rayons de santé, 49. Ceux qui livrent la bataille de la vie à armes inégales peuvent être rafraîchis, fortifiés et encouragés par de petits gestes qui ne coûtent rien. Des paroles aimables dites simplement, de petites attentions témoignées gentiment dissiperont les nuages de la tentation amassés à l'horizon de l'âme.129Manuscrit 61, 1900.

L'humilité, la bonté et la douceur engendrent une atmosphère favorable à la guérison.130Lettre 320, 1906.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»