Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 163

Le pardon, agent de guérison, 30 mai

Mon âme, bénis l'Éternel, et n'oublie aucun de ses bienfaits! C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies. Psaumes 103:2, 3.

Le Sauveur prenait soin à la fois du corps et de l'âme; son Évangile était un message de vie spirituelle et de restauration physique. Pour lui, la délivrance du péché et la guérison de la maladie étaient étroitement unies. C'est ce même ministère d'amour qui est confié aujourd'hui aux médecins craignant Dieu. Ils doivent imiter le Christ en s'occupant des besoins spirituels en même temps que des besoins corporels de leurs semblables. Il faut qu'ils soient pour les malades des messagers de miséricorde qui leur apportent à la fois le remède du corps et celui de l'âme.132Rayons de santé, 293.

Lorsque le pauvre paralytique fut amené à la maison où Jésus enseignait, une foule compacte était rassemblée devant la porte, de sorte qu'il était impossible d'atteindre le Sauveur. Mais la foi et l'espérance avaient été éveillées dans le cœur de ce pauvre malade. Il proposa donc à ses amis de monter sur la maison et de le descendre par une brèche pratiquée dans le toit afin de le faire parvenir en présence de Jésus. Ce plan fut réalisé. Quand ils eurent descendu le malade aux pieds du grand Médecin, les hommes avaient fait tout leur possible en vue de sa guérison. Jésus savait que le paralytique était bourrelé de remords et qu'il avait besoin, avant tout, d'être déchargé du fardeau de ses péchés. Il le regarda avec la plus profonde compassion et lui parla, non comme à un étranger, ni même comme à un ami, mais comme à un membre de la famille de Dieu: “Pends courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés.”133The Review and Herald, 16 octobre 1883.

Chez beaucoup, l'âme est plus malade que le corps, et ce n'est que par le Christ, source de la vie, qu'ils seront soulagés. Alors, ils ne se plaindront plus d'être fatigués, seuls ou insatisfaits. Ils seront remplis d'une joie qui fortifiera leur intelligence et leur santé et vivifiera leur corps.134Testimonies for the Church 4:579.

Aujourd'hui encore, le Christ connaît les peines de tous ceux qui souffrent. [...] Il est toujours capable de dire: “Sois guéri, [...] va et ne pèche plus.”135The Youth's Instructor, 29 décembre 1898.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»