Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 168

Pas de joie véritable sans le Christ, 3 juin

Entre dans la joie de ton maître. Matthieu 25:23.

Pourquoi tant de gens vivent-ils dans l'inquiétude? Parce qu'ils ne vont pas à la seule vraie source du bonheur. Ils essaient toujours de découvrir en dehors du Christ la joie qui ne se trouve qu'en lui. Il n'y a pas d'espoirs déçus par le Seigneur. Oh! comme on néglige le précieux privilège de la prière! [...] La prière est la force du chrétien. Lorsqu'il est dans la solitude, il n'est pas seul; il sent la présence de celui qui dit: “Voici, je suis toujours avec vous.”

La jeunesse a justement besoin de ce qu'elle ne possède pas, c'est-à-dire de la religion. Rien ne peut remplacer cette puissance.8The Review and Herald, 11 mars 1880.

Ce qui nous manque, c'est l'espérance chrétienne. La religion se révélera au croyant comme un consolateur, comme un guide infaillible qui conduit à la source du vrai bonheur.9The Youth's Instructor, 1 janvier 1907.

Il n'existe pas de joie en dehors du Christ. Le bonheur, qu'un homme s'imagine pouvoir trouver sans le Christ, ne sera finalement que cendres, que désappointement. Ne supposez pas qu'une personne irréligieuse puisse être heureuse.10Lettre 15, 1899.

Car nul ne peut vraiment jouir de la vie sans religion. L'amour qu'on ressent pour Dieu purifie, ennoblit les goûts et les désirs; il intensifie les affections, il illumine les plaisirs nobles. Cet amour rend les hommes capables d'apprécier et d'aimer tout ce qui est vrai, tout ce qui est bon, tout ce qui est beau.11G H, août 1882.

La bonne humeur, la sainte et paisible confiance en Dieu et la soumission à sa providence, que vous verrez toujours chez le véritable chrétien, rafraîchissent l'âme.12Testimonies for the Church 3:377.

La confiance en Dieu et en sa souveraine providence allège le fardeau de nos tracas et de nos soucis. Dans la plus haute situation comme dans la plus humble, elle fait déborder le cœur de contentement et de joie. La religion fortifie la santé, prolonge la vie et procure la jouissance de tous les bienfaits du ciel. Elle ouvre à notre âme une source intarissable de bonheur.13Patriarches et prophètes, 638.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»