Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 192

La confiance, c'est la sécurité, 27 juin

Car il ne chancelle jamais; la mémoire du juste dure toujours. Il ne craint point les mauvaises nouvelles; son cœur est ferme, confiant en l'Éternel. Psaumes 112:6, 7.

Dieu a donné aux hommes une base ferme pour y asseoir leur foi. Il a placé dans les Écritures des preuves suffisantes de leur divine origine. Les grandes vérités relatives à notre rédemption y sont clairement exposées. Avec l'aide du Saint-Esprit, qui est promis à tous ceux qui le demandent sincèrement, chacun peut comprendre ces vérités.

Cela dit, il faut reconnaître que l'esprit borné de l'homme n'est pas capable de comprendre parfaitement les plans et les desseins de l'lnfini. Jamais on ne sondera les profondeurs de Dieu. Que nul ne tente de soulever d'une main présomptueuse le voile derrière lequel il dissimule sa majesté. “Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu!” s'écrie l'apôtre. “Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles!” Ce qu'on peut comprendre des voies de Dieu et de ses mobiles envers nous, c'est une miséricorde et un amour infinis, unis à sa toute-puissance. Notre Père céleste ordonne toutes choses avec sagesse et justice — aussi nous convient-il de ne témoigner ni mécontentement ni méfiance, mais de nous incliner avec une soumission respectueuse. Il nous révélera de ses desseins tout ce qui pourra concourir à notre bien; pour le reste, ayons confiance en sa main puissante et en son amour.

Quoique Dieu ait donné des preuves suffisantes pour soutenir notre foi, il n'enlèvera jamais toutes les raisons de ne pas croire. Ceux qui cherchent des échappatoires en trouveront. [...]

La méfiance envers Dieu est le fruit du cœur naturel qui est en inimitié avec Dieu. En revanche, la foi est un fruit de l'Esprit qui ne prospère que là où l'Esprit est apprécié. Nul ne peut devenir fort en la foi sans un effort persévérant. [...] Notre seule sécurité se trouve dans une humble confiance en Dieu et dans une obéissance intégrale à tous ses commandements.86La tragédie des siècles, 571-575.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»