Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 21

Trouver Dieu par la prière, 15 janvier

Vous m'invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Jérémie 29:12, 13.

Il y a deux sortes de prières: la prière formaliste et la prière fervente. Les répétitions d'usage, les phrases traditionnelles, prononcées lorsque le cœur ne sent pas le besoin de Dieu, constituent la prière formaliste. [...] Ayons grand soin, dans toutes nos prières, d'exprimer les besoins de notre cœur et de dire seulement ce que nous avons l'intention de demander. Toutes les expressions fleuries dont vous pouvez vous servir n'équivalent pas à un seul désir fervent. Les prières les plus éloquentes ne sont que de vaines redites si elles ne sont pas l'expression des vrais sentiments du cœur. Mais la prière qui monte d'un cœur sincère, avec des accents semblables à ceux qu'on adresserait ici-bas à un ami pour lui demander une faveur sur laquelle on compte, est la véritable prière de la foi. Le publicain qui monta au temple pour prier nous offre l'exemple parfait de l'adorateur sincère et consacré. Il sentait qu'il était un pécheur et son extrême misère le poussa à s'écrier avec ardeur: “Ô Dieu, sois apaisé envers moi qui suis un pécheur.”

Lorsque nous avons adressé nos requêtes à Dieu, nous devons y répondre dans la mesure du possible et ne pas attendre que le Seigneur fasse pour nous ce que nous pouvons faire nous-mêmes.

Dieu réserve son aide à tous ceux qui la lui demandent. Le secours divin doit s'allier aux aspirations, à l'énergie et aux efforts de l'homme. Il ne nous est pas possible d'atteindre les remparts de la cité céleste sans y grimper nous-mêmes.

Nous ne pouvons pas être portés par les prières des autres quand nous négligeons nous-mêmes de prier, cela n'entre pas dans le plan de Dieu. Nos défauts de caractère ne sont pas supprimés et remplacés par des traits purs et aimables sans un effort de notre part. Lorsque nous nous efforçons d'imiter l'exemple laissé par le Seigneur, nous nous détournons souvent du droit chemin. [...] Mais ne nous décourageons pas. [...] Nos insuccès passagers nous obligeront à nous appuyer plus fortement sur le Christ.398 E, novembre 1887.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»