Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 213

Que votre foyer soit une source de bénédictions, 16 juillet

Lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. [...] Ils ne peuvent pas te rendre la pareille; car elle te sera rendue à la résurrection des justes. Luc 14:13, 14.

L'intérêt égoïste qu'on manifeste si souvent pour “soi et sa famille” déplaît souverainement à Dieu. Toute famille qui nourrit cet esprit devrait se convertir aux purs principes de l'Évangile mis en valeur par la vie du Christ. Tous ceux qui se renferment en eux-mêmes, qui ne veulent pas écouter l'exhortation du Seigneur et faire un bon accueil aux visiteurs perdent beaucoup de bénédictions.48Témoignages pour l'Église 2:665.

Faisons profiter beaucoup de gens de l'influence heureuse de nos foyers, et que nos relations sociales ne soient pas dictées par la coutume mondaine, mais par l'esprit du Christ et les enseignements de sa Parole. Les Israélites invitaient à toutes leurs fêtes le pauvre, le Lévite et l'étranger. Le Lévite, à la fois assistant du prêtre, conducteur religieux et missionnaire, était l'hôte du peuple à chaque réjouissance sociale ou religieuse; s'il tombait malade ou se trouvait dans le dénuement, on prenait soin de lui avec sollicitude. Ce sont de telles personnes que nous devrions accueillir dans nos demeures. Cela remplirait de joie et de courage l'infirmière, l'instituteur ou l'institutrice, la mère de famille chargée de soucis et accablée de travail, l'être affaibli et le vieillard souvent sans famille qui luttent contre la pauvreté et le découragement. [...]

Un accueil chaleureux, un siège à votre table, le plaisir de participer à la prière seraient pour beaucoup d'entre eux comme un rayon céleste.

Nos sympathies doivent dépasser les limites du “moi” et le cercle de nos demeures. Des occasions précieuses s'offrent à ceux qui désirent que leur foyer ait autour d'eux une influence heureuse. Il y a là une puissance merveilleuse que nous pouvons utiliser, si nous le voulons, pour venir en aide à notre prochain. [...]

Nous ne passons en ce monde qu'une fois et nous n'y séjournons que très peu de temps. Faisons donc rendre à notre vie son maximum.49Rayons de santé, 30.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»