Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 236

Dieu pourvoit à nos besoins, 7 août

Les disciples s'approchèrent de lui, et dirent: [...] Renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages, pour s'acheter des vivres. Jésus leur répondit: [...] Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent: Nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons. Et il dit: Apportez-les moi. [...] Et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. [...] Et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. Matthieu 14:15-20.

Cette parabole contient une profonde leçon spirituelle destinée aux ouvriers de Dieu. [...] Pleinement confiant en l'Éternel, Jésus prit l'humble provision de pain; et bien qu'il n'y eût qu'une petite réserve pour ses disciples, il ne les invita pas à manger mais il leur distribua ces aliments en leur ordonnant de les servir au peuple. Les pains se multiplièrent dans ses mains et celles des disciples tendues vers le Christ — pain de vie lui-même — n'étaient jamais vides. La petite provision fut suffisante pour tous. Lorsque la foule fut rassasiée, les morceaux qui restaient furent ramassés et le Christ et ses disciples mangèrent de cette précieuse nourriture accordée par le ciel.

Les disciples étaient comme le canal qui reliait le Christ au peuple. Ceci devrait encourager puissamment les disciples d'aujourd'hui. Le Christ est le centre de la vie, la source de toute puissance. Il faut que ceux qui le servent reçoivent leur nourriture de sa main. [...] Continuons à donner et nous continuerons à recevoir; plus nous donnerons et plus nous recevrons. [...]

Considérons l'étang qui reçoit les ondées célestes et qui ne présente aucune voie d'écoulement. Il n'est utile à personne, mais dans son égoïsme stérile il pollue l'air environnant. Observez le ruisseau qui dévale de la montagne et qui rafraîchit la terre assoiffée qu'il traverse. Quelle bénédiction il engendre! On pourrait penser que tant de générosité épuise ses réserves, mais il n'en est rien. Conformément aux desseins de Dieu, le ruisseau fertilisant ne tarit jamais et, jour après jour, année après année, il s'écoule entre ses rives, recevant et donnant sans cesse.12The Signs of the Times, 22 janvier 1902.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»