Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 245

Qui est mon prochain? 16 août

Mais lui [...] dit à Jésus: Et qui est mon prochain? Luc 10:29.

Chez les Juifs la question: “Qui est mon prochain?” était souvent le sujet de discussions interminables. Ils n'étaient pas dans le doute au sujet des païens et des Samaritains. Ils regardaient ces derniers comme des étrangers. Mais comment devaient-ils faire la distinction entre les gens de leur propre pays et entre les différentes classes de la société? [...] Le Christ va répondre à cette question par la parabole du bon Samaritain. Il montre que le prochain n'est pas simplement notre coreligionnaire, et qu'on ne le reconnaît ni à la couleur, ni à la race, ni au rang social. Le prochain, c'est toute personne qui a besoin de notre aide, toute âme qui a été blessée et meurtrie par l'adversaire. En un mot, le prochain c'est quiconque est la propriété de Dieu.39Les Paraboles de Jésus, 331.

Mon prochain, ce sont toutes les âmes en proie à de douloureux besoins. Mon prochain, ce sont tous les fils et toutes les filles d'Adam égarés, trompés par l'ennemi des âmes, enchaînés par l'esclavage des mauvaises habitudes, qui ruinent la force des êtres créés par l'Éternel.40The Review and Herald, 12 novembre 1895.

Notre prochain, ce ne sont pas seulement nos parents et nos amis particuliers; ce ne sont pas simplement ceux qui appartiennent à notre église ou qui pensent comme nous. Notre prochain, c'est la famille humaine tout entière. Nous devons faire du bien à tous les hommes et spécialement à ceux qui font partie de la famille religieuse. Il faut que nous donnions au monde une démonstration de ce que signifie la pratique de la loi de Dieu. Aimons Dieu par-dessus tout et notre prochain comme nous-mêmes.41The Review and Herald, janvier 1895.

Aujourd'hui Dieu donne aux hommes l'occasion de montrer s'ils aiment leurs semblables. Celui qui aime vraiment Dieu et son prochain, témoigne de la miséricorde aux malheureux, aux souffrants, aux blessés, aux moribonds. Le Sauveur invite chacun de nous à redresser son œuvre abandonnée et à chercher à restaurer l'image morale du Créateur dans l'humanité.42Lettre 113, 1901.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»