Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 269

La sainte vie d'Hénoc, 8 septembre

Hénoc [...] marcha avec Dieu trois cents ans. Genèse 5:22.

Une lignée d'hommes transformés par la communion avec le ciel donnèrent le spectacle d'une vie sainte et pure. Doués d'une rare puissance intellectuelle, possédant une vaste culture, ces fidèles adorateurs du Dieu vivant étaient investis d'une grande et belle mission: celle de servir de témoins de la vérité, comme aussi d'exemples de rectitude morale et de piété, non seulement aux hommes de leur temps, mais aussi aux générations à venir. [...]

On lit qu'Hénoc, après avoir vécu soixante-cinq ans, engendra un fils, et qu'il “marcha avec Dieu trois cents ans”. Dès ses premières années, il avait aimé Dieu et gardé ses commandements. De la bouche d'Adam, il avait appris la sombre histoire de la chute, ainsi que la promesse réjouissante de la grâce, et il avait placé son espérance dans le Rédempteur promis. Mais après la naissance de son premier fils, vivant en communion plus intime avec Dieu, il comprit mieux ses obligations et sa responsabilité. L'affection et l'abandon filial de son enfant; la confiance entière de celui-ci en la protection paternelle, ainsi que sa propre tendresse pour ce premier-né lui firent mieux sentir à la fois l'amour de Dieu, étonnant, infini, insondable, manifesté dans le don de son Fils, et la confiance illimitée que ses enfants peuvent lui accorder. Cette nouvelle révélation de la bonté divine fut désormais, jour et nuit, l'objet de ses méditations, et fit de lui un apôtre zélé parmi son entourage.

“Marcher avec Dieu”, pour Hénoc, ce n'était point passer ses heures dans l'extase ou la contemplation; c'était remplir fidèlement tous les devoirs de la vie quotidienne. [...] Dans sa famille, ainsi qu'au-dehors, comme mari, père, ami et citoyen, partout et toujours, il vivait en serviteur de Dieu.17Patriarches et prophètes, 69.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»