Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 289

Le Christ en nous, 28 septembre

Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Jean 6:53-56.

Manger la chair et boire le sang du Christ, c'est le recevoir comme Sauveur personnel, c'est croire qu'il pardonne le péché et que nous avons tout en lui. C'est en contemplant son amour, c'est en y pensant longuement, c'est en nous désaltérant à cette source que nous deviendrons participants de sa nature. Ce que l'aliment est pour le corps, le Christ doit l'être pour l'âme. Un aliment ne peut nous faire de bien que si nous le mangeons et s'il devient une partie de notre être. De même, le Christ n'est d'aucune valeur pour nous si nous ne le connaissons pas comme un Sauveur personnel. Une connaissance théorique ne nous fera aucun bien; nous devons nous nourrir de lui, le recevoir dans notre cœur afin que sa vie devienne la nôtre. Son amour, sa grâce, il faut que nous les assimilions.67JQ, 389.

Il ne nous suffit pas de croire en Jésus-Christ pour être sauvés; il nous faut encore, par la foi, nous approprier constamment l'aliment et les forces spirituelles renfermés dans la Parole de Dieu. [...] “Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.” Jésus acceptait la loi de son Père; il en révélait les principes par sa vie, par son amour et son pouvoir bienfaisant sur les cœurs. [...] Les disciples de Jésus doivent faire la même expérience que lui. Ils doivent recevoir et assimiler la Parole de Dieu de telle façon qu'elle devienne le mobile de tous les actes de leur vie. À moins de manger la chair et de boire le sang du Fils de Dieu, il n'y aura en eux aucune vie spirituelle. C'est à cette condition seulement qu'ils seront transformés à son image, et qu'ils pourront reproduire ses divins attributs.68Patriarches et prophètes, 279.

C'est en recevant la vie sacrifiée pour nous sur la croix du Calvaire que nous sommes rendus capables de vivre dans la sainteté. Et c'est en acceptant la Parole du Christ, en faisant ce qu'il a commandé que nous recevons cette vie. Nous devenons ainsi un avec lui.69JQ, 329.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»