Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 290

Demeurez ensemble, 29 septembre

Voici, oh! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble! Psaumes 133:1.

L'union des chrétiens possède un pouvoir efficace. Elle démontre d'une manière éloquente que ceux qui la possèdent sont des enfants de Dieu. Elle exerce une influence irrésistible sur le monde en lui montrant que l'homme dans son humanité peut être participant de la nature divine car il a échappé à la corruption de cette terre souillée par la convoitise. Soyons un avec nos semblables et avec le Christ, et en Christ soyons un avec Dieu. Alors ces paroles pourront nous être appliquées: “Vous êtes parfaits en lui.”

Dans le plan de la rédemption, le Christ accorde une place à tous. Une tâche est assignée à chacun d'entre nous. Nul ne peut être un membre du corps du Christ et demeurer dans l'inaction. L'œuvre du peuple de Dieu peut être et doit être variée, mais l'Esprit demeure le principe moteur de toutes choses. Tout le travail accompli pour le Maître doit être relié à l'ensemble. Il faut que les ouvriers travaillent d'un commun accord, chacun d'eux dirigé par la puissance divine, et qu'ils déploient leurs efforts collectifs pour attirer au Christ ceux qui les entourent. Tous doivent agir comme les parties d'un mécanisme bien ajusté, chaque partie dépendant de l'autre et demeurant cependant distincte dans l'action. Il faut que chacun occupe la place qui lui est désignée et accomplisse l'œuvre qui lui est dévolue. Dieu appelle les membres de son église à recevoir le Saint-Esprit, à vivre dans l'union et dans la sympathie fraternelle et à considérer avec amour les intérêts de leurs frères.

Rien n'affaiblit aussi nettement une église que la désunion et la lutte. Rien ne combat autant contre le Christ et contre la vérité que cette tendance d'esprit. [...]

Le chrétien dans le cœur duquel le Christ demeure reconnaît le Christ qui demeure dans le cœur de son frère. Le Christ ne lutte jamais contre lui-même. Le Christ n'exerce jamais deux influences contradictoires. Que les chrétiens accomplissent leur tâche quelle qu'elle soit dans l'unité de l'Esprit pour le perfectionnement du corps tout entier.70The Signs of the Times, 7 février. 1900.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»