Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 308

Dieu prend soin de moi, 15 octobre

Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. Ésaïe 41:10.

L'Éternel est en rapport constant avec toutes les régions de son immense royaume. La Bible le représente penché vers la terre et vers ses habitants. Il prête l'oreille à tous les mots que nous prononçons. Il entend chacun de nos gémissements; il écoute chacune de nos prières; il observe tous nos mouvements. [...]

Dieu a toujours veillé sur son peuple. [...] Le Christ a enseigné à ses disciples que l'intérêt divin, réservé à toute créature, était en rapport direct avec le rang qui lui avait été assigné à la création. Le Seigneur fixa l'attention de ses disciples sur les oiseaux du ciel. Pas un seul passereau ne tombe à terre, leur fit-il remarquer, sans la volonté du Père céleste. Et si Dieu prend soin du passereau, à combien plus forte raison les âmes de ceux pour lesquels le Christ est mort sont-elles précieuses aux yeux de l'Éternel. La valeur de l'homme, le prix que le Seigneur lui attache, se révèle dans la croix du Calvaire. [...]

La miséricorde et l'amour de Dieu à l'égard de la race déchue n'ont pas cessé de grandir, ni de se manifester envers la terre.49The Signs of the Times, 17 novembre 1898.

Il est vrai que les désappointements surviendront dans notre vie, que les tribulations seront notre lot; mais confions toutes choses, petites et grandes, à l'Éternel. Il n'est pas embarrassé par le nombre infini de nos tristesses; il n'est pas accablé par le poids de nos fardeaux. La sollicitude du Seigneur s'étend à chaque foyer, elle enveloppe chaque membre de la famille. Dieu s'intéresse à toutes nos occupations, à toutes nos inquiétudes. Il voit chacune de nos larmes; il est touché par le sentiment de nos infirmités. Toutes les épreuves, toutes les tribulations qui fondent sur nous sont permises, afin que s'accomplissent les desseins d'amour de Dieu à notre égard et afin “que nous puissions participer à sa sainteté” et devenir ainsi participants de cette plénitude de joie qui se trouve dans sa présence.50B E, 1 septembre 1889.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»