Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 355

Les promesses de Dieu sont pour moi, 30 novembre

Chantez à l'Éternel, vous qui l'aimez, célébrez par vos louanges sa sainteté! Car sa colère dure un instant, mais sa grâce toute la vie; le soir arrivent les pleurs, et le matin l'allégresse. Psaumes 30:5, 6.

Si l'on supprimait les promesses de Dieu de sa Parole ce serait comme si l'on faisait disparaître le soleil du ciel. Il n'y aurait rien alors pour réjouir notre vie spirituelle. L'Éternel a placé les promesses dans sa Parole pour nous amener à avoir foi en lui. Dans ces promesses, il tire le voile qui dérobe l'éternité et il nous donne un aperçu d'un poids éternel de gloire plus excellent encore qui attend le vainqueur. Reposons-nous donc en Dieu. Louons-le de ce qu'il nous donne une révélation si glorieuse de ses desseins.

Tout au long de notre route, Dieu place les fleurs de ses promesses pour égayer notre voyage. Mais nombreux sont ceux qui refusent de cueillir ces fleurs et qui leur préfèrent des épines et des chardons. Ils pleurent et se lamentent à chaque pas alors qu'ils pourraient se réjouir dans le Seigneur qui leur a rendu si agréable la route qui conduit au ciel.

Lorsque nous considérons les promesses de Dieu, nous y trouvons des consolations, de l'espoir, de la joie car elles nous transmettent les paroles de l'Être infini. À vrai dire, pour apprécier ces précieuses promesses, il faut les étudier soigneusement et les examiner en détail. Quelle joie n'apporterions-nous pas dans l'existence, quelle bonté ne revêtirait pas notre caractère si nous voulions seulement faire nôtres ces promesses! Dans notre marche ascendante, parlons des bénédictions qui sont semées sur notre chemin. Tandis que nous pensons aux demeures que le Christ prépare pour nous, nous oublions les mesquineries de notre vie quotidienne. Nous avons l'impression de respirer l'atmosphère de la patrie céleste vers laquelle nous nous dirigeons et nous sommes apaisés et réconfortés. [...] Honorons Dieu en mêlant davantage Jésus et le ciel à nos vies.68The Youth's Instructor, 23 janvier 1902.

Les promesses infaillibles de Dieu maintiendront nos cœurs dans une paix parfaite.69Lettre 27, 1886.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»