Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 358

Affermissez votre vocation et votre élection, 1 décembre

C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée. 2 Pierre 1:10, 11.

Voilà une police d'assurance qui nous est offerte pour nous garantir la vie éternelle dans le royaume de Dieu. Je vous demande d'étudier ces paroles de l'apôtre Pierre. Chacune de ces affirmations dénote intelligence et compréhension. En accueillant en nous l'Être qui donne la vie, celui qui a donné sa vie pour nous, nous recevons la vie éternelle.1Manuscrit 99a, 1908.

Chacun de nous décide de sa destinée éternelle et il dépend donc entièrement de nous d'obtenir l'éternité. Voulons-nous vivre les leçons qui nous sont données dans la Parole de Dieu, le grand livre d'enseignement du Christ? C'est le livre le plus magnifique et cependant le plus simplement composé, le plus facilement compris, toujours prêt à nous enseigner quels doivent être notre conduite, notre langage, nos manières et nos affections. C'est le seul livre qui préparera les êtres humains à la vie qui se calque sur celle de Dieu. Et ceux qui font de cette Parole leur étude quotidienne sont seuls dignes de recevoir un diplôme leur permettant d'instruire et d'éduquer les enfants qui veulent entrer dans l'école d'en haut afin d'y être couronnés en glorieux vainqueurs.

Jésus-Christ est le seul qui puisse juger de l'aptitude des agents humains à recevoir la vie éternelle. Les portes de la cité sainte s'ouvriront à ceux qui auront été ses disciples humbles, doux et miséricordieux, à ceux qui se seront laissé instruire par lui et qui auront reçu de lui leur assurance pour la vie éternelle, ayant façonné leur caractère selon le divin modèle.2Manuscrit 3, 1906. Quand les rachetés seront enlevés de la terre, la cité de Dieu vous sera ouverte. [...] Alors la harpe sera placée dans votre main et votre voix s'élèvera pour entonner un hymne de louange en l'honneur de Dieu et de l'Agneau dont le grand sacrifice vous a rendus participants de sa nature et vous a donné un héritage immortel dans le royaume de Dieu.3Manuscrit 99a, 1908.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»