Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 364

Le Seigneur lui-même vient nous chercher, 7 décembre

Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. 1 Thessaloniciens 4:16-18.

Jésus vient; il vient sur les nuées dans une gloire éclatante. Une multitude d'anges éblouissants l'escortent. Il vient honorer ceux qui l'ont aimé et qui ont gardé ses commandements; il vient les chercher pour les prendre avec lui. Il ne les a pas oubliés, pas plus qu'il n'a oublié ses promesses.12The Review and Herald, 22 novembre 1906.

Bientôt apparaît vers l'orient une petite nuée noire. [...] Le peuple de Dieu la reconnaît comme le signe du Fils de l'homme. Dans un silence solennel, il la contemple à mesure qu'elle s'approche de la terre. [...] Elle a bientôt l'apparence d'une grande nuée blanche dont la base est semblable à un brasier entouré de l'arc-en-ciel de l'alliance de Dieu. Jésus s'avance à cheval dans l'attitude martiale d'un conquérant. [...]

À mesure que s'approche cette nuée vivante, chacun contemple le Prince de la vie. Nulle couronne d'épines ne déchire aujourd'hui ce front sacré, ceint d'un éblouissant diadème. La gloire de son visage fait pâlir celui du soleil de midi. “Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.” [...] Le ciel se retire comme un livre qu'on roule, la terre tremble devant lui, et toutes les montagnes et les îles sont remuées de leurs places.

Pendant que la terre chancelle, que l'éclair déchire la nue et que rugit le tonnerre, la voix du Fils de Dieu appelle les saints hors de leurs tombeaux. [...] Dans toutes les parties de la terre, “les morts entendront la voix du Fils de l'homme, et ceux qui l'auront entendue vivront”. [...] Tous se relèvent avec la fraîcheur et la vigueur d'une éternelle jeunesse.

Les justes vivants sont changés “en un instant, en un clin d'œil”. À la voix de Dieu, ils sont glorifiés, immortalisés, et, avec les saints ressuscités, enlevés dans les airs, à la rencontre du Seigneur.13La tragédie des siècles, 682-689.

Oh! quelle glorieuse réunion.14Early Writings, 287.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»