Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 384

La félicité céleste, 27 décembre

Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l'agneau. Apocalypse 21:22.

Le peuple de Dieu sera admis dans la communion du Père et du Fils. “Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure.” Dans la nature, dans ses voies envers les hommes, Dieu nous apparaît comme dans un miroir. Alors, nous le verrons face à face, sans voile. Nous serons en sa présence et contemplerons sa gloire.66La tragédie des siècles, 723.

Nous pourrons nous adresser à lui en employant la tendre appellation de “Notre Père”, témoignage de notre affection à son égard et gage de sa considération et de ses rapports avec nous. Et le Fils de Dieu, en contemplant les héritiers de sa grâce “n'a pas honte de les appeler frères”. Ils ont même une parenté plus sacrée avec Dieu que les anges n'ayant jamais péché.

Tout l'amour paternel qui s'est transmis de génération en génération par l'intermédiaire des cœurs humains, toutes les sources de tendresse qui ont jailli dans les âmes des hommes ne sont qu'un petit ruisseau en comparaison de l'océan immense que représente l'amour infini et illimité de l'Éternel.67The Review and Herald, 22 octobre 1908.

La félicité céleste, c'est pouvoir s'approcher librement de Dieu grâce à Jésus-Christ. La netteté de notre perception de la gloire divine augmentera en même temps que la durée de notre séjour dans le ciel, et cette connaissance toujours plus intime de Dieu accroîtra sans cesse notre bonheur.68The Desire of Ages, 331.

Et quel bonheur nous offre le ciel si ce n'est celui de contempler Dieu? Quelle plus grande joie pourrait être offerte au pécheur sauvé par la grâce du Christ que celle de voir la face de Dieu et de reconnaître l'Éternel comme son père?69Testimonies for the Church 8:268.

Quel réconfort n'éprouvons-nous pas à contempler ici-bas le Seigneur par l'œil de la foi, afin de parvenir par cette contemplation à lui ressembler! Mais combien plus merveilleux encore ce sera de contempler l'Éternel tel qu'il est, sans l'interposition d'un voile épais.70B E, 15 janvier 1892!

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»