Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 40

Une vie remplie de l'Esprit, 1 février

Et moi, je prierai le père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Jean 14:16, 17.

Sous l'ancienne dispensation, l'influence de l'Esprit de Dieu s'était manifestée d'une façon éclatante et cependant incomplète. Des prières avaient été prononcées pendant des siècles, pour que s'accomplît la promesse de Dieu, relative au don de son Esprit, et aucune de ces ferventes supplications n'avait été oubliée.

Le Christ avait décidé que lorsqu'il serait élevé de la terre, il enverrait un don à tous ceux qui avaient cru et qui croiraient en lui. Quel don assez précieux pouvait-il envoyer pour signaler et illustrer son ascension vers son trône de médiateur? Ce don devait être digne de sa grandeur et de sa royauté. Le Sauveur résolut d'envoyer son représentant, la troisième personne de la trinité. Ce don ne pouvait pas être surpassé; il contenait tous les autres et par conséquent l'Esprit divin, cette puissance qui convertit, éclaire et sanctifie, voilà ce que fut le don du Christ. Le Saint-Esprit vint avec plénitude et puissance, comme si, retenu pendant des siècles, il était maintenant déversé abondamment sur l'Église. [...] Les croyants furent à nouveau convertis. Les pécheurs se joignirent aux chrétiens pour chercher la perle de grand prix. [...] Chaque fidèle vit dans son frère le reflet divin de la bonté et de l'amour. Un seul intérêt dominait. Un seul sujet absorbait tous les autres. Tous les cœurs battaient à l'unisson. L'unique ambition des croyants consistait à vouloir refléter le plus parfaitement possible le caractère du Christ et faire de leur mieux pour étendre son royaume.1B E, 27 février 1899.

*****

Le plus précieux trésor que l'homme puisse recevoir, c'est le don du Saint-Esprit.2B E, 22 mai 1899.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»