Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 55

Joie et paix, 16 février

Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit! Romains 15:13.

L'Éternel désire que tous ceux qui obéissent à sa parole jouissent constamment de sa joie, de sa paix et de sa protection. De tels croyants sont toujours en sa présence, non seulement lorsqu'ils s'agenouillent pour prier, mais aussi lorsqu'ils remplissent leur tâche de chaque jour. Il leur a préparé une place où ils demeureront avec Dieu, une place où la vie est débarrassée de toute turpitude et de toute laideur. Par cette communion ininterrompue avec Dieu, ils deviennent ses collaborateurs.47The Review and Herald, 23 octobre 1900.

Les mots ne peuvent pas décrire la paix et la joie que possède celui qui croit aux promesses divines. Les tribulations ne l'affectent pas, les insultes ne le vexent pas. Il crucifie le moi. Sa tâche peut devenir de jour en jour plus écrasante, ses tentations plus fortes, ses épreuves plus douloureuses, il ne chancelle pas, car il reçoit des forces proportionnées à ses besoins.48The Youth's Instructor, 26 juin 1902.

Ceux qui se sont instruits aux pieds du Maître reproduisent, dans leur comportement et leur conversation, le caractère du Christ. [...] Leur conduite reflète moins l'agitation et l'excitation qu'une joie maîtrisée et respectueuse. Leur amour pour le Christ est une puissance calme, paisible et qui, cependant, les rend maîtres d'eux-mêmes. La lumière et l'amour de celui qui habite dans leur cœur se révèlent dans chacune de leurs paroles, dans chacun de leurs actes.49The Review and Herald, 30 mai 1882.

À certains moments de l'histoire, la bénédiction divine était accordée en réponse à la prière, si bien que lorsque les croyants pénétraient dans le lieu de culte, ils s'écriaient dès qu'ils en avaient franchi le seuil: “Le Seigneur est ici!” Nul mot n'avait été prononcé et cependant la sainte présence de Dieu se faisait nettement sentir parmi eux. La joie qui émane de Jésus-Christ régnait dans ces lieux et, de fait, le Seigneur était présent dans l'assistance aussi réellement que lorsqu'il traversait les rues de Jérusalem ou qu'il apparaissait aux disciples réunis dans la chambre haute et qu'il disait: “La paix soit avec vous!”50The Review and Herald, 4 janvier 1887.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»