Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 73

Etienne, le premier martyr, 4 mars

Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit! Puis, s'étant mis à genoux, il s'écria d'une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s'endormit. Actes 7:59, 60.

Étienne, homme aimé de Dieu, qui travailla à gagner des âmes au Christ, perdit sa vie à cause du témoignage triomphant qu'il rendit du Sauveur crucifié et ressuscité. [...] La haine que les ennemis de la vérité avaient témoignée à l'égard du Fils de Dieu se manifesta aussi envers les disciples. Ces ennemis, qui ne supportaient pas d'entendre parler de celui qu'ils avaient crucifié et pour lequel Étienne rendait un témoignage si courageux, étaient remplis de rage. [...] Lorsqu'ils virent le visage d'Étienne resplendir de lumière, les hommes influents furent convaincus de l'existence de Dieu. Mais ils nièrent cette évidence. Oh! s'ils y avaient prêté attention! Oh! s'ils s'étaient repentis! Mais ils ne le désiraient pas.6Manuscrit 11, 1900.

Quand Étienne fut appelé à souffrir pour le Christ, il ne faillit pas. Il devina le sort qui lui était réservé sur les visages de ses persécuteurs, et cependant il n'hésita pas à leur délivrer le dernier message qu'il devait apporter aux hommes. Il leva les yeux au ciel et dit: “Voici, je vois les cieux ouverts et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.”

Tout le ciel s'intéressait à cette scène. Jésus se leva du trône de son Père, regarda la face de son serviteur et y fit refléter les rayons de sa propre gloire. Les hommes furent frappés d'étonnement lorsqu'ils virent le visage d'Étienne resplendir comme celui d'un ange. La gloire de Dieu brilla sur son serviteur et tandis que celui-ci contemplait la face de l'Éternel, les ennemis du Christ le lapidèrent. Ne croyez-vous pas que c'est une fin cruelle? Mais la crainte de la mort avait disparu chez Etienne et jusqu'à son dernier souffle il supplia l'Éternel de pardonner à ses persécuteurs. Jésus accorde largement à ses enfants cette faculté de pardonner et il veut que nous marchions sur ses traces car, si nous agissons ainsi, nous serons participants du Christ et de sa gloire.7The Review and Herald, 29 avril 1890.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»