Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 77

N'aimez point le monde, 8 mars

N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. 1 Jean 2:15, 16.

La jeunesse de notre époque aura à affronter une rude bataille si elle veut établir sa règle de conduite sur de bons principes. La majorité des gens s'efforce de faire ce que font les autres, de marcher selon le train de vie du monde. Comme une bulle d'air ou comme une mauvaise herbe, ces gens se laissent entraîner par le courant. Ils n'ont aucune personnalité, aucune indépendance morale. L'approbation du monde a plus de valeur pour eux que l'approbation de Dieu ou l'estime de ceux qui ont la faveur du Seigneur. Leur seul mobile, leur règle de conduite, c'est l'intérêt. Comme ils n'attachent pas de valeur à la vérité et qu'ils agissent sans principes, on ne peut leur faire aucune confiance. Ils sont le jouet des tentations de Satan. Ils n'ont pas de vrai respect pour eux-mêmes et pas de réel bonheur dans la vie. Il faut avoir pitié de cette catégorie de gens pour leur faiblesse et leur folie, et leur exemple doit être condamné par ceux qui désirent être vraiment dignes de respect. Mais, bien au contraire, on recherche trop souvent la société de telles personnes qui semblent exercer un pouvoir fascinant auquel il est presque impossible de se soustraire.

Que la raison et la crainte de Dieu vous guident dans le choix de vos amis et dans la formation de vos opinions. Soyez fermes à ce sujet; ne vous inquiétez pas de ce que les autres pensent de vous. Quand les exigences de Dieu vous dirigent dans une voie opposée à celle que suivent vos relations, avancez-y résolument. Tout ce que condamne la Parole de Dieu, rejetez-le, même si le monde entier l'adopte et le défend.

Ceux qui sont emportés par la marée, qui sont amateurs de plaisirs, satisfaits d'eux-mêmes et qui choisissent la voie facile, sans égard pour les principes, pourvu que soient satisfaits leurs désirs, ne paraîtront jamais avec les vainqueurs autour du trône blanc.14The Youth's Instructor, 10 octobre 1883.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»