Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 87

Je veux mettre une garde à la porte de mes lèvres, 18 mars

Éternel, mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres! Psaumes 141:3.

Il n'y a peut-être aucune erreur que jeunes et vieux soient plus prêts à commettre que celle de passer sur certaines paroles vives et impatientes de leur langage courant. Ils pensent qu'ils ont une excuse suffisante en alléguant: “Je ne faisais pas attention à ce que je disais, je ne voulais pas prononcer de telles paroles.” Mais l'Écriture sainte ne traite pas ces procédés légèrement. [...]

La plupart des contrariétés de la vie, de ses douleurs, de ses tourments, sont dus à un caractère emporté. Des paroles vives, irritées, irréfléchies, prononcées dans un moment de colère, peuvent provoquer des malheurs qu'une vie entière de repentir ne suffira pas à conjurer. Oh! que de cœurs brisés, que d'amitiés froissées, que de vies ruinées par les paroles vives et dures des personnes qui auraient pu apporter consolation et guérison! [...] L'homme ne peut, par ses propres forces, dominer son caractère. Mais, grâce au Christ, il peut acquérir la maîtrise de soi.37The Signs of the Times, 1 mars 1905.

Une fermeté égale, une autorité patiente sont nécessaires à la discipline familiale. Il faut énoncer avec calme ce que l'on a à dire, agir avec réflexion et exécuter sans fléchissement ce que l'on entreprend. [...] Ne laissez pas les rides plisser votre front ni les paroles blessantes s'échapper de vos lèvres! Dieu inscrit dans son livre de mémoire toutes vos paroles.38Testimonies for the Church 3:532.

Le surmenage provoque parfois la perte de la maîtrise de soi. Mais l'Éternel ne vous contraint jamais à la hâte, jamais aux mouvements compliqués. Trop de personnes se chargent de fardeaux que le miséricordieux Père céleste ne leur a pas imposés. Il ne les a jamais appelées à accomplir des actes successifs avec une hâte folle. Dieu désire que nous nous rendions compte que nous ne glorifions pas son nom lorsque nous nous chargeons de trop nombreux fardeaux, car ils nous surmènent; notre cœur et notre esprit se fatiguent et alors naissent l'irritation, l'usure, l'emportement.

Ne nous chargeons que des responsabilités confiées par l'Éternel. Plaçons en lui notre espérance et nous garderons ainsi nos cœurs purs, tendres et aimants.39The Signs of the Times, 25 mai 1904.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»