Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Avec Dieu chaque jour, Page 98

Le feu de l'épreuve, 29 mars

Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s'assiéra, fondra et purifiera l'argent; il purifiera les fils de Lévi, il les épurera comme on épure l'or et l'argent, et ils présenteront à l'Éternel des offrandes avec justice. Malachie 3:2, 3.

Une œuvre de purification s'opère au sein du peuple de Dieu et l'Éternel des armées a pris en main cette tâche. C'est une épreuve terrible pour l'âme, mais elle est indispensable à la purification de ses souillures. Les épreuves sont destinées à rendre plus étroit notre contact avec le Père céleste, à nous amener à nous soumettre à sa volonté et à nous rendre capables de présenter à l'Éternel une offrande de justice. Le Seigneur envoie à ses enfants des épreuves répétées dont il augmente l'intensité jusqu'à ce qu'une humilité parfaite emplisse leur cœur et que leur caractère soit transformé; alors ils remportent la victoire sur eux-mêmes et ils sont en harmonie avec le Christ et les esprits célestes. La purification du peuple de Dieu ne peut pas s'opérer sans souffrance. [...] L'Éternel nous fait passer à plusieurs reprises par le feu de l'épreuve pour estimer notre vraie valeur. La véritable grâce désire cette épreuve. Si nous redoutons d'être sondés par le Seigneur, alors nous sommes en danger. [...]

C'est par un effet de sa miséricorde que Dieu révèle aux hommes leurs défauts cachés. Il voudrait que chacun de nous examine avec sévérité les sentiments et les mobiles complexes de son cœur, qu'il discerne ce qu'il y a de mauvais en lui et qu'il modifie les dispositions de son être, tout en affinant ses manières. Dieu voudrait que ses serviteurs connaissent mieux leurs cœurs. C'est pour leur donner une vraie connaissance de leur condition qu'il permet au feu de l'affliction de les éprouver en vue de leur purification. Dieu se sert des épreuves de la vie pour supprimer les impuretés, les infirmités, les rudesses de nos caractères et pour les rendre dignes de la compagnie glorieuse des anges purs et célestes. [...] Le feu ne nous consumera pas, il ne supprimera que la gangue et nous sortirons de l'épreuve purifiés sept fois et portant l'empreinte du divin.70The Review and Herald, 10 avril 1894.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»