Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 100

Chapitre — 20 La réponse d'une conscience éveillée

Dans l'église de _____, comme résultat de réunions spéciales, on a réalisé des progrès évidents en spiritualité, en piété, en charité et en activité. Des études ont été présentées sur le fait de tromper Dieu dans les dîmes et les offrandes. ...

Plusieurs ont reconnu n'avoir pas versé de dîmes depuis des années; et nous savons que Dieu ne peut pas bénir ceux qui le trompent, et que l'église doit souffrir en conséquence des péchés de ses membres. Les registres de nos églises portent un grand nombre de noms; si tous les membres se montraient empressés à payer au Seigneur la dîme qui lui appartient, les caisses ne manqueraient pas de fonds. ...

Lorsque le sujet relatif au péché de malhonnêteté envers Dieu fut présenté, les membres arrivèrent à une vue plus claire de leurs devoirs et de leurs privilèges dans ce domaine. Un frère déclara qu'il n'avait pas versé de dîmes depuis deux ans, et qu'il se sentait désespéré; mais en confessant sa faute, il commença à retrouver l'espoir. Il demanda: “Que dois-je faire?”

Je répondis: “Remettez une déclaration écrite au trésorier de l'église; ce sera conforme aux usages.”

Il pensa que cette requête était plutôt étrange, et se mit à écrire: “Pour valeur reçue, je promets de verser...” Il leva les yeux comme pour dire: Est-ce la vraie formule à employer dans une déclaration adressée au Seigneur?

Il continua: “Oui, pour valeur reçue. N'ai-je pas reçu jour après jour les bénédictions de Dieu? Les anges ne m'ont-ils pas gardé? Le Seigneur ne m'a-t-il pas béni

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»