Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 101

spirituellement et matériellement? Pour valeur reçue, je promets de verser la somme de 571,50 dollars au trésorier de l'église.” Après avoir fait, de son côté, tout ce qu'il pouvait, il se sentit heureux. Quelques jours plus tard, il versa sa dîme au trésorier, conformément à sa déclaration écrite. Il ajouta même une somme de 125 dollars comme don de Noël.

Un autre frère promit de donner la somme de 1000 dollars, dans l'espoir de s'en acquitter quelques semaines plus tard; un autre promit une somme de 300 dollars. — The Review and Herald, 19 février 1889.

La dîme non versée appartient aussi à Dieu

Beaucoup de gens ont pendant longtemps négligé d'agir honnêtement envers leur Créateur. Oubliant de mettre la dîme de côté chaque semaine, ils ont laissé cette dette s'accumuler jusqu'à ce qu'elle représente une somme considérable, et maintenant ils sont très hésitants pour remettre les choses en ordre. Ils gardent les dîmes en retard, et les utilisent à leur profit. Ils refusent ainsi de verser au trésor ce qui appartient à Dieu. — The Review and Herald, 23 décembre 1890.

Les indifférents et les insouciants peuvent se racheter

Que ceux qui sont devenus insouciants et indifférents, et qui retiennent leurs dîmes et leurs offrandes, se souviennent qu'ils placent ainsi un obstacle sur le chemin et empêchent la vérité de progresser dans les pays lointains. On m'ordonne d'inviter le peuple de Dieu à se racheter en rendant à Dieu une dîme fidèle. — Counsels on Stewardship 96 (1940).

Engagement par déclaration écrite

Vendredi matin, j'ai parlé sur le sujet de la dîme. Cette question n'a pas été présentée aux églises comme elle aurait dû l'être, et la négligence, aggravée par la dépression

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»