Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 124

Chapitre — 25 Les responsabilités de l'homme au talent unique

Certains de ceux qui n'ont reçu qu'un talent s'excusent eux-mêmes du fait qu'ils sont moins favorisés que ceux à qui de nombreux talents ont été confiés. Et, imitant l'économe infidèle, ils enfouissent leur seul talent dans la terre. Ils sont effrayés à l'idée d'avoir à rendre compte à Dieu de ce qu'il leur a confié. Ils s'engagent dans des entreprises mondaines, mais investissent très peu, ou pas du tout, dans la cause de Dieu. Ils s'attendent que seuls ceux qui ont reçu de nombreux talents portent le fardeau de l'œuvre, et ne se sentent pas responsables de son succès et de son avancement. ...

Plusieurs de ceux qui professent aimer la vérité agissent de cette manière. Ils s'abusent eux-mêmes, car Satan les a aveuglés. En trompant Dieu, ils se trompent encore davantage eux-mêmes. Par leur cupidité et par la méchanceté de leur cœur porté vers l'incrédulité, ils se privent des richesses célestes.

Parce qu'ils n'ont reçu qu'un talent, ils ont peur de l'investir dans la cause de Dieu, et ils l'enfouissent dans la terre. Ils se sentent dégagés de toute responsabilité. Ils aiment voir progresser l'œuvre, mais ne pensent pas qu'ils soient appelés à pratiquer le renoncement et à soutenir cette œuvre par leur effort individuel et par leurs biens, même s'ils ne disposent que d'une petite somme. ...

Tous ont reçu des talents

Tous, à tous les degrés de l'échelle sociale, riches et pauvres, ont reçu des talents de la part du Maître; les uns beaucoup, les autres peu, selon leurs diverses capacités. La

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»