Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 133

Chapitre — 27 Face au Jour du Jugement

Dieu n'oblige personne à l'aimer et à obéir à sa loi. Il a manifesté un amour indicible envers l'homme dans le plan de la rédemption. Il a répandu les trésors de sa sagesse et fait le don céleste le plus précieux, pour que nous nous sentions poussés à l'aimer en retour et cherchions à nous mettre en harmonie avec sa volonté. Si nous refusons un tel amour et l'empêchons de régner sur nous, nous travaillons à notre propre ruine pour finalement hériter de la perdition éternelle.

Dieu veut avoir le service volontaire de notre cœur. Il nous a dotés de facultés mentales, de diverses capacités, d'influence et de biens, que nous devons employer en faveur de nos semblables, ce qui nous permet de manifester l'Esprit divin devant le monde. Des occasions précieuses et des avantages nous sont offerts; si nous les négligeons, nous imposons une privation à autrui, nous nous leurrons et nous déshonorons notre Créateur. Au jour du jugement, nous ne voudrons pas être placés face à toutes ces occasions et à ces avantages que nous avons négligés. Nos intérêts éternels futurs dépendent de la diligence avec laquelle nous accomplissons actuellement notre devoir, en mettant en valeur les talents que Dieu nous a confiés en vue du salut des âmes. ...

Notre position et notre influence, quelque importantes qu'elles soient, ne nous fournissent pas d'excuse pour une fausse appropriation des biens du Seigneur. Les faveurs spéciales que Dieu nous accorde devraient nous stimuler à lui offrir un service total et aimant; mais plusieurs d'entre nous, qui ont reçu de telles faveurs, oublient leur Bienfaiteur et deviennent insouciants, défiants et corrompus. Ils déshonorent le Dieu du ciel et exercent une influence qui contribue

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»