Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 15

Chapitre — 1 Collaborateurs avec Dieu

“Honore l'Eternel avec tes biens, et avec les prémices de tout ton revenu: alors tes greniers seront remplis d'abondance, et tes cuves regorgeront de moût.” Proverbes 3:9, 10.

“Tel, qui donne libéralement, devient plus riche; et tel, qui épargne à l'excès, ne fait que s'appauvrir. L'âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé.” Proverbes 11:24, 25.

“Celui qui est noble forme de nobles desseins, et il persévère dans ses nobles desseins.” Ésaïe 32:8.

La sagesse divine a établi, dans le plan du salut, la loi de l'action et de la réaction. Il en résulte que l'œuvre de bienfaisance, dans toutes ses branches, est doublement bénie: celui qui donne aux pauvres leur est en bénédiction, et lui-même en reçoit une plus grande encore.

La gloire de l'Evangile

Afin que l'homme ne perdît pas cette bénédiction résultant de la bienfaisance, notre Rédempteur en fit son collaborateur. Dieu aurait pu sauver les pécheurs sans se servir de lui, mais il savait que l'homme ne saurait être heureux s'il ne participait pas à cette grande œuvre. Par un enchaînement de circonstances qui font appel à sa charité, il reçoit du Seigneur les meilleurs moyens de cultiver la bienfaisance et l'habitude de donner, soit aux pauvres, soit pour la proclamation de l'Evangile. Les nécessités d'un monde qui se perd font appel à nos talents — argent et influence — pour faire connaître aux

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»