Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 19

Chapitre — 2 Notre genereux bienfaiteur

La puissance de Dieu se manifeste dans les battements du cœur, dans l'activité des poumons, et dans le flux vital qui circule dans les milliers de vaisseaux différents qui parcourent le corps. Nous lui sommes redevables de chaque moment de notre existence et de tous les avantages de la vie. Les pouvoirs et les facultés qui placent l'homme au sommet de la création sont un don de Dieu.

Il nous comble de ses bienfaits. Nous lui devons la nourriture que nous mangeons, l'eau que nous buvons, les vêtements que nous portons, l'air que nous respirons. Sans une intervention spéciale de la Providence, l'air serait empesté et pollué. Il est un bienfaiteur et un protecteur généreux.

Le soleil qui brille sur la terre et qui glorifie toute la nature; les rayons mystérieux de la lune; les gloires du firmament, tout illuminé d'étoiles scintillantes; les averses qui rafraîchissent les champs et permettent à la végétation de se développer; les trésors de la nature dans toutes ses manifestations si variées, les arbres altiers, les arbustes et les plantes, le blé ondoyant, le ciel bleu, la verte campagne, l'alternance du jour et de la nuit, le renouvellement des saisons, tout parle à l'homme de l'amour du Créateur.

Il nous a attachés à lui par toutes ces manifestations dans le ciel et sur la terre. Il veille sur nous avec plus de tendresse qu'une mère sur un enfant malade. “Comme un père a compassion de ses enfants, l'Eternel a compassion de ceux qui le craignent.” Psaumes 103:13. — The Review and Herald, 18 septembre 1888.

Il appartient à ceux qui reçoivent de donner

Comme nous recevons continuellement les bénédictions de Dieu, ainsi devons-nous donner toujours. Lorsque le céleste

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»