Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 22

Chapitre — 3 Pourquoi Dieu fait-il des hommes ses ambassadeurs?

L'avancement de la cause de Dieu ne dépend pas des hommes. Dieu aurait pu faire des anges les ambassadeurs de sa vérité. Il aurait pu faire connaître sa volonté de la même manière qu'il a proclamé la loi au Sinaï: de sa propre voix. Mais avec le dessein de cultiver en nous un esprit de désintéressement, il a choisi d'employer les hommes à l'accomplissement de son œuvre.

Tout acte de renoncement à soi-même accompli en vue du bien d'autrui affermit l'esprit de désintéressement dans le cœur de celui qui agit, l'unissant plus étroitement encore au Rédempteur du monde “qui pour [nous] s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin que par sa pauvreté [nous fussions] enrichis”. 2 Corinthiens 8:9. Et c'est dans la mesure où nous accomplirons le dessein pour lequel Dieu nous a créés que l'existence sera pour nous une bénédiction. Toutes les bonnes choses accordées par Dieu à l'homme lui seront en malédiction s'il ne les emploie pas au bien de ses semblables et à l'avancement de la cause de Dieu sur la terre. — The Review and Herald, 7 décembre 1886.

Résultat de la recherche du profit

C'est cette dévotion grandissante pour la façon de gagner de l'argent, engendrée par l'appât du gain, qui provoque le déclin de la spiritualité dans l'Eglise et lui enlève la protection de Dieu. Lorsque la tête et les mains sont constamment préoccupées par le souci d'accumuler des richesses, les justes revendications de Dieu et des hommes sont oubliées.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»