Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 292

l'avancement de son règne, que ce soit un sanatorium, une école ou une autre institution, il en rendra l'acquisition possible, si ceux qui ont de l'expérience exercent leur foi, ont confiance en lui, et s'empressent de saisir les avantages qu'il leur signale. Si nous ne devons spolier personne, profitons des occasions qui s'offrent à nous, afin de pouvoir faire des plans en vue de poursuivre l'œuvre du Seigneur. Ensuite, nous emploierons toutes nos énergies pour obtenir de l'Eglise des offrandes volontaires afin d'exécuter ces plans. — Témoignages pour l'Église 3:497, 498.

Danger des extrêmes

Il est bien d'emprunter de l'argent pour faire progresser une œuvre que Dieu veut voir accomplir. Nous ne devrions pas attendre dans un certain inconfort, et rendre le travail beaucoup plus difficile parce que nous ne voulons pas emprunter de l'argent. Des erreurs ont été commises du fait qu'on a contracté des dettes pour accomplir une chose qui aurait très bien pu être reportée à plus tard. Mais on court un danger en allant à l'extrême opposé. Nous ne devons pas nous placer nous-mêmes dans une situation qui va mettre notre santé en péril et affaiblir notre travail. Nous devons agir avec bon sens. Nous devons accomplir le travail qui doit être fait, même s'il est nécessaire d'emprunter de l'argent et de payer un intérêt. — Lettre 111, 1903.

Se garder de commettre des erreurs des deux côtés

La question peut se poser: Devons-nous nous efforcer d'acquérir les lieux qui nous paraissent désirables au point de vue prix et emplacement lorsque nous ignorons d'où nous viendra l'argent? Les frères __________, __________, et d'autres sont opposés à l'accroissement des dettes. Mais je ne suis pas prête à dire que nous ne devrions pas, en aucune circonstance,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»