Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 345

égoïstement, usent de leurs biens pour enrichir leurs enfants, sans discerner les besoins de la cause de Dieu pour y répondre, commettent une terrible erreur. Les enfants auxquels ils croient faire du bien en leur donnant de l'argent y trouvent au contraire une source de malédiction.

Les richesses reçues en heritage sont souvent un piège

L'argent qu'on laisse aux enfants devient fréquemment une source d'amertume. Ils se querellent souvent au sujet des biens qui leur sont laissés, et s'il s'agit d'un testament, ils sont rarement satisfaits par les dispositions que leur père y a incluses. Au lieu que les biens qu'ils reçoivent les incitent à la gratitude et au respect dû à sa mémoire, ils créent plutôt du mécontentement, des murmures, de l'envie et de l'irrespect. Des frères et des sœurs qui s'entendaient parfaitement trouvent des motifs de contestation, et c'est ainsi que les héritages introduisent fréquemment des dissensions dans les familles. Les richesses ne sont désirables que si elles permettent de répondre aux besoins du présent, et de faire du bien aux autres. Mais lorsqu'elles sont reçues en héritage, elles sont plus souvent un piège pour leur propriétaire qu'une bénédiction. Les parents ne doivent pas chercher à susciter des tentations à leurs enfants en leur laissant des biens pour l'acquisition desquels ils n'auront pas eu à travailler.

Transfert de biens aux enfants

Il m'a été montré que certains enfants professant croire à la vérité s'efforceront, d'une manière indirecte, d'influencer leur père pour qu'il leur réserve ses biens, au lieu d'en disposer, pendant qu'il vit, en faveur de la cause de Dieu. Ceux qui agissent de la sorte, en détournant ainsi la fonction paternelle de l'économat, ne se rendent pas compte de ce qu'ils font. Ils se chargent d'une double responsabilité, d'abord en orientant l'esprit de leur père pour qu'il ne remplisse pas le dessein de Dieu dans la disposition des biens qu'il lui a

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»