Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 97

Chapitre — 19 Peut-on disposer de la part de Dieu?

Le Seigneur m'a donné dernièrement des témoignages spéciaux relatifs aux avertissements et aux promesses contenus dans Malachie. Après que j'eusse parlé avec clarté à l'église de Sydney (Australie), et tandis que je me rhabillais dans le vestiaire, quelqu'un me posa cette question: “Sœur White, pensez-vous que mon père doive payer la dîme? Il a subi récemment de lourdes pertes et il dit que, dès qu'il aura payé ses dettes, il versera la dîme.” Je demandai: “Comment considérez-vous vos obligations à l'égard de Dieu qui nous accorde la vie et toutes les bénédictions dont nous jouissons? Voulez-vous voir grandir sans cesse votre dette envers lui? Voulez-vous lui soustraire cette part qu'il ne nous a jamais donnée pour servir à autre chose qu'à l'avancement de son œuvre et à l'entretien de ses serviteurs dans le ministère? En réponse à votre question le prophète Malachie déclare: ‘Un homme trompe-t-il Dieu? ... Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé?’ — comme s'il y avait une volonté délibérée de ne pas comprendre de quoi il s'agit. La réponse vient: ‘Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière!’ Après une telle déclaration, oserais-je vous dire que vous ne devez pas payer la dîme aussi longtemps que vous avez des dettes? Vous dirai-je de rembourser chacun de vos créanciers si vous devez tromper Dieu pour y arriver?” CE 97.1

Si tous voulaient prendre l'Ecriture telle qu'elle est et ouvrir leur cœur à la compréhension de la parole du CE 97.2

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»