Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils aux Educateurs aux Parents et aux Étudiants, Page 12

Une connaissance primordiale

La véritable éducation supérieure est celle qui donne une connaissance expérimentale du plan du salut. Elle s'acquiert en étudiant les Écritures avec sérieux et diligence. Elle renouvelle l'intelligence et transforme le caractère, restaurant l'image de Dieu en l'homme. Elle fortifie l'esprit contre les murmures mensongers de l'adversaire et rend capable d'entendre la voix divine. Elle apprend à coopérer avec Jésus-Christ, à chasser les ténèbres morales environnantes, à communiquer aux hommes la lumière et la connaissance. Elle fait acquérir la simplicité de la vraie sainteté — passeport pour passer de l'école préparatoire ici-bas à l'école supérieure du ciel.

Aucune éducation n'est davantage à désirer que celle reçue par les premiers disciples et révélée par la Parole de Dieu. Elle apprend à suivre la Parole de Dieu avec confiance, à marcher dans les pas du Christ, à mettre ses qualités en pratique. Elle incite à se détourner de l'égoïsme et à consacrer sa vie au service de Dieu. Ce type d'éducation supérieure fait appel à des données plus belles et plus célestes que la connaissance qui ne s'obtient que dans les livres. Elle implique que l'on ait du Christ une connaissance expérimentale et personnelle, qu'on se libère des idées, habitudes et pratiques apprises à l'école du prince des ténèbres et déloyales envers Dieu. Elle exige l'abandon de l'entêtement, de l'orgueil, de l'égoïsme, des ambitions mondaines et de l'incroyance. Elle est un message de délivrance du péché.

La curiosité a conduit les hommes à travers les âges à rechercher l'arbre de la connaissance. Ils croient cueillir le plus vital des fruits, alors que ce dernier n'est que vanité et néant comparé à la pure science de la vraie sainteté, qui ouvre les portes de la cité céleste. L'ambition humaine est en quête d'une connaissance porteuse de gloire, d'exaltation de soi et de pouvoir. C'est ainsi qu'Adam et Ève se sont laissés influencer par Satan, franchissant les limites imposées par Dieu, et c'est ainsi que le père du mensonge a commencé leur

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»