Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils aux Educateurs aux Parents et aux Étudiants, Page 304

Le vrai et le faux dans l'éducation

De tout temps, le Malin s'est ingénié à dissimuler la Parole de Dieu derrière les opinions des hommes. Il espère ainsi intercepter la voix qui dit: “Voici le chemin, marchezy!” Ésaïe 30:21. Par d'insidieuses méthodes d'enseignement, il s'efforce de jeter un voile sur la lumière du ciel.

Les spéculations philosophiques et les recherches scientifiques d'où Dieu est absent font des sceptiques par milliers. Les conclusions auxquelles les savants sont arrivés au cours de leurs investigations sont enseignées aujourd'hui avec soin et expliquées en détail dans les écoles. L'impression qui en reste, c'est que si ces savants ont raison, la Bible se trompe. Le scepticisme attire les esprits. La jeunesse y voit une indépendance qui captive et séduit l'imagination. Satan triomphe. Il cultive soigneusement les semences du doute dans le cœur des jeunes, les fait croître et fructifier, et en récolte bientôt une moisson abondante d'incrédulité.

Le cœur humain est enclin au mal, c'est pourquoi il est si dangereux de semer le scepticisme dans les jeunes esprits. Tout ce qui affaiblit la foi en Dieu dérobe à l'âme une partie de sa force de résistance contre la tentation et détruit la seule sauvegarde réelle contre le péché. Il nous faut des écoles où l'on enseigne à la jeunesse que la vraie grandeur consiste à honorer Dieu et à révéler son caractère dans la vie quotidienne. Nous avons besoin de nous laisser instruire par le Seigneur au moyen de sa Parole et de ses œuvres, afin d'atteindre le but qu'il nous propose.

Les auteurs incrédules

Beaucoup pensent que pour avoir une bonne culture intellectuelle, il est essentiel d'étudier les écrits des auteurs profanes, parce qu'ils contiennent de nombreuses pensées intéressantes. Mais quelle est la véritable origine de ces pensées, si ce n'est Dieu lui-même, la source de toute lumière? Pourquoi donc s'obliger de passer au crible des erreurs sans

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»