Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 114

Chapitre 24 — Le père et la mère chrétiens

Tandis que vous vous acquittez de vos devoirs envers les vôtres, le père, comme sacrificateur, la mère, comme missionnaire, au foyer, vous multipliez les moyens de faire du bien à l'extérieur. En développant vos facultés, vous serez mieux à même de travailler dans l'église et parmi vos voisins. En s'attachant leurs enfants et en les amenant au Seigneur, les pères et les mères deviennent, avec eux, des collaborateurs de Dieu. — Testimonies for the Church 7:67; voir Testimonies for the Church 3:122.

Le caractère sacré de la mission d'une mère

La femme devrait occuper la position que Dieu lui a assignée à l'origine, c'est-à-dire être l'égale de l'homme. Le monde a besoin de mères qui ne le soient pas de noms seulement, mais qui le soient dans le plein sens du terme. Nous pouvons dire, sans crainte de nous tromper, que les devoirs spécifiques de la femme sont plus sacrés, plus saints que ceux de l'homme. Que les femmes prennent conscience du caractère sacré de leur mission et qu'elles l'accomplissent par la puissance de Dieu et dans la crainte. Qu'elles apprennent à leurs enfants à se rendre utiles dans ce monde en vue d'un monde meilleur. — Foyer chrétien, 223.

Celle qui est épouse et mère ne devrait pas épuiser se forces et laisser dormir ses talents en s'en remettant complètement à son époux. Sa personnalité ne peut pas se fondre en lui. Elle devrait se rendre compte qu'elle est son égale, et se tenir à ses côtés, fidèle à son poste comme lui l'est au sien. Son rôle dans l'éducation de ses enfants est en tout points aussi élevé et ennoblissant que tout ce que son mari pourrait être appelé à faire, fut-ce assumer les fonctions de chef d'état. Ibid.

Un roi sur son trône n'a pas de responsabilité plus importante que celle d'une mère. Elle est la reine de la maison. Elle détient le pouvoir de modeler le caractère de ses enfants, afin de les rendre dignes de la vie éternelle. Un ange ne pourrait réclamer une mission plus haute; car en accomplissant cette œuvre, elle est au service de Dieu. Qu'elle prenne seulement conscience de l'importance de sa tâche, et cela lui donnera du courage. Qu'elle se rende compte de la valeur de son travail et se revête de toutes les armes de Dieu, afin de mieux résister à la tentation de se conformer aux usages du monde. Sa mission concerne le temps présent et l'éternité. — Ibid., 223, 224.

Si des hommes mariés entrent dans l'œuvre, laissant le soin de leurs enfants à leur épouse, celle-ci accomplit un travail tout aussi important que le père. Si l'un consacre son temps au champ missionnaire, l'autre est, dans le foyer, une missionnaire dont les soucis, les angoisses et les fardeaux excèdent souvent ceux du père. La tâche de la mère est sérieuse et importante. ... Dans le champ missionnaire, il arrive que le mari reçoive les honneurs des hommes, mais celle qui peine au foyer ne reçoit pas toujours une récompense terrestre pour ses labeurs. Pourtant, si elle travaille en vue de l'intérêt des siens, cherchant à former leur caractère à l'image du divin modèle, l'ange inscrira son nom dans les registres du ciel avec ceux des plus grands missionnaires du monde. Dieu ne voit pas les choses comme l'homme, à la vision imparfaite, les voit. — Ibid., 226.

Le monde pullule d'influences corruptrices. La mode et le milieu exercent un grand pouvoir sur la jeunesse. Si la mère néglige d'instruire, de diriger et de réprimer ses enfants, elle les verra s'engager tout naturellement sur la pente du mal et se détourner du bien. Aussi doit-elle répéter fréquemment la prière de Manoah: “Quelle règle de conduite doit suivre l'enfant, et que devra-t-il faire?” Si elle met en pratique les instructions de la Parole de Dieu, elle recevra la sagesse nécessaire. — Ibid., 227, 228.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»