Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 251

Il ne doit pas y avoir de séparation entre le ministère et le travail médical. Le médecin devrait travailler sur un pied d'égalité avec le pasteur, et avec autant de ferveur et d'application pour le salut de l'âme que pour la restauration du corps. Certains de ceux qui ne voient pas l'avantage d'éduquer les jeunes à être aussi bien médecins de l'âme que du corps disent que la dîme ne devrait pas être utilisée pour soutenir les missionnaires médicaux qui consacrent leur temps à soigner les malades. En réponse à de telles déclarations, je suis chargée de dire que l'esprit ne doit pas devenir tellement étroit qu'il ne peut pas comprendre le vrai de la situation. Un ministre de l'évangile qui est également un médecin missionnaire, qui peut guérir des malaises physiques, est beaucoup plus efficace qu'un travailleur qui ne peut pas faire cela. Son œuvre de ministre de l'évangile est beaucoup plus complète.

L'Éternel a déclaré que les médecins de haut niveau pourront pénétrer dans des villes dans lesquelles d'autres ne pourront pas. Enseignez le message de la réforme sanitaire. Cela aura une influence sur la population.

La présentation des principes de la Bible par un médecin intelligent aura beaucoup d'influence sur beaucoup de gens. Celui qui peut combiner l'œuvre d'un médecin et celle d'un ministre de l'évangile obtient efficacité et puissance. Son travail attire de lui-même l'approbation des gens.

C'est ainsi donc que nos médecins devraient travailler. Ils font le travail du Seigneur lorsqu'ils font œuvre d'évangélistes en instruisant sur la façon dont l'âme peut être guérie par le Seigneur Jésus. Tous les médecins devraient savoir prier dans la foi pour les malades, ainsi qu'administrer un traitement approprié. En même temps, ils devraient travailler comme des ministres de Dieu, enseigner le repentir et la conversion, le salut de l'âme et du corps. Une telle combinaison de travaux élargira leur expérience, et agrandira considérablement leur influence. div555

Le travail médical ouvrira les portes à la vérité

Plusieurs types de travail missionnaire peuvent être accomplis par un infirmier missionnaire. Des infirmiers bien formés peuvent visiter les familles et chercher à éveiller leur intérêt pour la vérité. Dans pratiquement chaque collectivité il y a un grand nombre qui ne fréquentent aucun service religieux. S'ils doivent être touchés par l'Evangile, cela ne se fera qu'en le leur apportant dans leurs foyers. Souvent, le seul chemin pour les contacter est de soulager leurs besoins physiques. Comme les infirmiers missionnaires soignent les malades et soulagent la détresse des pauvres, ils auront beaucoup d'occasions de prier avec eux, de leur lire la parole de Dieu, de leur parler du Sauveur. Ils peuvent prier avec et pour les démunis qui n'ont pas la force de volonté de contrôler les appétits que la passion a dégradés. Ils peuvent apporter une lueur d'espoir dans la vie des gens abattus et découragés. Leur amour désintéressé, manifesté par des actes de bonté désintéressés, permettra à ces malades de croire en l'amour du Christ.

Il m'a été montré que l'œuvre missionnaire médicale découvrira, dans les profondeurs de la dégradation, des hommes qui, autrefois, étaient de belles âmes et avaient les plus riches qualifications, qui seront relevés de leur condition déchue par un travail idoine. C'est la vérité, telle qu'incarnée en Jésus qui doit être présentée aux esprits humains après qu'ils aient été traités avec sympathie et que leurs besoins physiques aient été satisfaits. L'Esprit Saint travaille et coopère avec les agents humains qui œuvrent pour ces âmes, et certains apprécieront la fondation sur un roc de leur foi religieuse.

La main droite est utilisée pour ouvrir les portes par lesquelles le corps entrera. C'est le rôle que doit jouer l'œuvre missionnaire médicale. Il s'agit de préparer grandement la voie à la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»