Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 261

Chapitre 59 — La fausse science, robe de lumière moderne de Satan

La fausse science est l'un des moyens dont Satan s'est servi dans les cours célestes, et il l'emploie encore aujourd'hui. Les assertions erronées qu'il a présentées aux anges, ses théories scientifiques subtiles en séduisirent un grand nombre et les détournèrent de leur loyauté. — Testimonies for the Church 3:320.

Ayant perdu sa place dans le ciel, Satan vint tenter nos premiers parents. Adam et Eve cédèrent à l'ennemi, et à cause de leur désobéissance l'humanité fut éloignée de Dieu et la terre, séparée du ciel. — Testimonies for the Church 3:320.

Si le premier couple n'avait jamais touché à l'arbre défendu, le Seigneur lui aurait communiqué la science sur laquelle ne reposait aucune malédiction et qui lui aurait procuré la joie éternelle. Tout ce qu'il gagna par sa désobéissance, ce fut une connaissance du péché et de ses conséquences. — Testimonies for the Church 3:320.

Les ruses par lesquelles Satan séduisit nos premiers parents sont les mêmes que celles qu'il emploie aujourd'hui. Il inonde le monde de fables agréables. Par tous les moyens dont il dispose, il cherche à empêcher les hommes d'obtenir cette connaissance de Dieu qui mène au salut. — Testimonies for the Church 3:321.

Lorsque l'erreur apparaît comme une vérité

Nous vivons à une époque de grande lumière; mais beaucoup de ce qu'on appelle lumière ouvre la porte à la sagesse et aux artifices de Satan. Bien de choses sont présentées sous l'aspect de la vérité, et cependant il faut les considérer avec soin, avec beaucoup de prières, car elles peuvent être des ruses de l'ennemi. Le sentier de l'erreur est souvent près du sentier de la vérité. On le distingue parfois difficilement de celui qui conduit à la sainteté et au ciel. Mais éclairé par le Saint-Esprit, on peut voir où il s'en écarte. Après un certain temps, les deux sont nettement séparés. — Testimonies for the Church 3:321.

L'idée selon laquelle Dieu est une essence immanente à toute la créature est une des tromperies les plus subtiles de Satan. Elle nous donne une fausse conception de Dieu, et porte atteinte à sa grandeur et à sa majesté. — Evangelism, 538.

Les théories panthéistes sont contraires aux enseignements de la Parole de Dieu. Ces théories perdent les âmes. Les ténèbres sont leur élément, et la sensualité, leur sphère. Elles flattent le cœur naturel et donnent libre cours à ses inclinations. Les accepter c'est se séparer de Dieu. — Evangelism, 538.

Notre situation est devenue antinaturelle à cause du péché. La puissance qui nous rétablira doit être surnaturelle, sinon elle n'aurait aucune valeur.

Ce n'est que par la puissance de Dieu que les cœurs peuvent être soustraits à l'emprise du mal. Seul le sang du Crucifié opère la purification du péché; seule sa grâce peut nous rendre capables de résister aux tendances d'une nature corrompue et de les vaincre. Les théories spiritualistes au sujet de la divinité annulent cette puissance. En effet, si Dieu est une essence inhérente à toute la nature, alors il habite dans tous les hommes; et pour parvenir à la sainteté, ceux-ci n'ont qu'à développer la puissance qui est en eux. — Evangelism, 538-539.

La conclusion logique de ces théories, c'est qu'elles réduisent à néant le christianisme. La rédemption n'est plus indispensable, et l'homme devient son propre sauveur. D'après elles, la Parole de Dieu est inefficace, et ceux qui les acceptent s'exposent au danger de considérer toute la Bible comme une fiction. Ils peuvent estimer que la vertu est préférable au vice; mais en refusant la souveraineté de Dieu, ils mettent leur confiance dans leur propre force, laquelle est

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»