Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 287

Chapitre 66 — “Voici, je viens bientôt”

Récemment, au cours de la nuit, le Saint-Esprit m'a suggéré la pensée que si la venue du Seigneur est aussi proche que nous le croyons, nous devrions être plus actifs à porter la vérité au monde que nous ne l'avons été par le passé

A ce propos mon esprit s'est reporté à l'activité des croyants adventistes en 1843 et 1844. A ce moment là, on allait de maison en maison et l'on faisait des efforts infatigables pour avertir le monde de ce qu'annonçait la Parole de Dieu. Nous devrions faire des efforts encore plus grands que ceux des personnes qui proclamaient si fidèlement le message du premier ange. Nous approchons rapidement de la fin de l'histoire de cette terre; quand nous aurons bien compris que Jésus est vraiment sur le point de venir, nous nous mettrons à l'œuvre plus que jamais. Il nous est ordonné de sonner l'alarme. La puissance de la vérité et de la justice doit se manifester dans nos vies. Bientôt le monde devra rendre compte au grand Législateur d'avoir enfreint sa loi. Ceux-là seuls qui passent de la transgression à l'obéissance peuvent espérer le pardon et la paix. — Messages choisis 2:464.

Que de bien pourrait être fait si tous ceux qui possèdent la vérité, la Parole de vie, voulaient s'efforcer d'éclairer ceux qui ne l'ont pas. Quand les habitants de Samarie vinrent à Jésus, invités par la femme samaritaine, le Christ les montra à ses disciples comme un champ de blé mûr pour la moisson. “Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.” Jean 4:35. Le Christ demeura deux jours chez les samaritains; ce furent deux jours bien remplis. Comme résultat de son travail, “un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole”. Jean 4:41. Et voici quel fut leur témoignage: “Nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.” Jean 4:42. — Messages choisis 2:466.

Votre délivrance est proche

Lorsque j'entends les calamités qui tombent semaine après semaine, je me demande: qu'est-ce que cela signifie? Les cataclysmes se succèdent à une cadence accélérée. Que de fois n'entendons-nous pas parler de tremblements de terre, de cyclones, de ravages causés par des incendies et des inondations, de lourdes pertes en vie humaines et en biens matériels! A vues humaines, ces calamités sont des déchaînements capricieux des forces de la nature, désorganisées et déréglées, échappant au contrôle de l'homme. Mais ce sont des moyens employés par Dieu pour chercher à éveiller chez tous le sentiment du danger qu'ils courent. — Prophètes et rois, 211.

La venue du Seigneur est plus proche que nous ne l'avons cru jusqu'à présent, le grand conflit touche à son terme. Chaque information signalant une catastrophe sur mer ou sur terre témoigne de ce que la fin de toutes choses est à la porte. Ils profèrent un sérieux avertissement, disant, “C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.” Matthieu 24:44.

Mais il en est bien peu dans nos églises qui connaissent la signification réelle de la vérité pour notre époque. Je les supplie de ne pas mépriser l'accomplissement des signes des temps, qui nous annoncent si clairement que la fin est proche. Oh, combien de ceux qui ne se sont pas souciés du salut de leur âme feront bientôt entendre cette amère lamentation: “La moisson est passée, l'été est fini, et nous ne sommes pas sauvés!” Jérémie 8:20. — Testimonies for the Church 3:306.

Nous vivons les dernières scènes de l'histoire de cette terre. La prophétie s'accomplit rapidement. Le temps de grâce est bientôt fini. Nous n'avons pas de temps — pas une minute — à perdre. Prenons garde de ne pas nous endormir. Que nul ne dise en son cœur: “Mon Maître tarde

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Next Pub.» Forward»