Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 37

Chapitre 6 — La vie sanctifiée

Notre Sauveur réclame tout de nous; il nous demande nos premières et nos plus saintes pensées, notre affection la plus pure et la plus intense. Si nous participons vraiment à la nature divine, sa louange sera continuellement dans nos cœurs et sur nos lèvres. Notre seule sauvegarde est de Lui soumettre notre être tout entier et de croître continuellement en grâce et dans la connaissance de la vérité.

La sanctification présentée dans les Saintes Ecritures concerne l'être tout entier — esprit, âme, et corps. Voici la véritable idée de la consécration totale. Paul prie pour que l'église de Thessalonique jouisse de cette grande bénédiction. “Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entier, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soient conservés irrépréhensibles, lors de l'avènement de votre Seigneur Jésus Christ.” 1 Thessaloniciens 5:23.

Il y a dans le monde religieux une théorie de la sanctification qui est fausse en elle-même et dangereuse dans son influence. Dans beaucoup de cas ceux qui professent la sanctification ne la possèdent pas dans son originalité. Leur sanctification consiste en une adoration de la bouche et en intentions.

Ils mettent de côté la raison et le jugement, et dépendent totalement de leurs sentiments, basant leurs prétentions de sainteté sur des émotions qu'ils ont à certains moments. Ils sont têtus et rusés en préconisant leurs prétentions tenaces de sainteté, multipliant les paroles mais ne portant pas de précieux fruits comme preuve. Ces personnes prétendument sanctifiées trompent non seulement leurs propres âmes par leurs prétentions, mais exercent une influence qui éloigne beaucoup qui désirent honnêtement se conformer à la volonté de Dieu. On peut les entendre répéter encore et encore: “Dieu me conduit! Dieu m'enseigne! Je vis sans péché!” Beaucoup de ceux qui entrent en contact avec cet esprit rencontrent quelque chose de sombre, de mystérieux qu'ils ne peuvent pas comprendre. Pourtant, c'est ce qui est complètement différent du Christ, le seul vrai chemin.

La sanctification est progressive. Les étapes à franchir sont indiquées par l'apôtre Pierre. “Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ”. 2 Pierre 1:5-8. “C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée”. Versets 10-11.

Une telle conduite nous garantit de toute chute. Ceux qui augmentent ainsi les grâces de la vie chrétienne par voie d'addition peuvent être assurés que Dieu multiplie en eux les dons de son Esprit.

La sanctification n'est pas l'œuvre d'un moment, d'une heure, ou d'un jour: c'est une perpétuelle croissance en grâce. Nous ignorons aujourd'hui combien la lutte sera dure demain. Satan est en vie et en activité. Chaque jour il nous faut crier à Dieu pour recevoir la force de résister. Aussi longtemps que Satan règne, nous devrons vaincre le moi, surmonter nos inclinations, sans nous arrêter jamais, car nous ne pouvons dire à aucun moment que nous avons définitivement atteint le but.

La vie chrétienne est une constante marche en avant. Jésus se tient prêt à purifier son peuple, et quand son image sera parfaitement reflétée dans la vie de ses enfants, ils seront parfaits, saints, aptes à être transmués. Une grande œuvre est exigée du chrétien. Nous sommes

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»