Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 58

ce n'est Jésus, n'a jamais vu Dieu. C'est lui qui nous l'a révélé. “Moi et le Père nous sommes un”, disait-il. “Personne, écrit saint Matthieu, ne connaît le Fils, si ce n'est le Père, personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.” Jean 10:30; Matthieu 11:27. — Testimonies for the Church 8:265, 266; Testimonies for the Church 3:313, 314.

Le Christ est venu ici-bas pour enseigner aux humains ce que Dieu désire qu'ils sachent. Au ciel, sur la terre, et dans les eaux profondes de l'océan, nous voyons la main divine. Tout ce qui a été créé témoigne de sa puissance, de sa sagesse et de son amour. Mais ce n'est ni par les étoiles ni par les océans, ni par les cataractes que nous pouvons connaître la personnalité de Dieu telle qu'elle nous est révélée en Christ.

Dieu a jugé bon de nous donner une révélation plus nette que celle que nous offre la nature afin de nous décrire sa personnalité et son caractère. Il envoyé son Fils ici-bas pour révéler, autant que les hommes étaient capables de les discerner, la nature et les attributs du Dieu invisible.

Si Dieu avait voulu être représenté comme habitant personnellement dans la nature — dans les fleurs, les arbres, le brin d'herbe — le Christ ne l'aurait-il pas dit à ses disciples lorsqu'il était sur la terre? Mais jamais dans ses enseignements, nous ne le voyons parler ainsi de Dieu. Jésus et les apôtres enseignèrent clairement la vérité au sujet de l'existence personnelle de Dieu.

Le Christ a révélé de Dieu tout ce que des humains pouvaient supporter sans être détruits. Il est le divin Maître, celui qui éclaire. Si le Seigneur avait pensé que les hommes aient besoin de révélations autres que celles qu'il fit par le Christ et sa Parole, il les leur aurait données.

Christ donne aux hommes le pouvoir de devenir enfants de Dieu

Relisons les paroles que le Christ prononça dans la chambre haute avant sa crucifixion. Il approchait de la grande épreuve, et il cherchait à affermir ses disciples qui devaient être terriblement tentés et éprouvés.

Les disciples ne comprenaient pas les paroles du Christ concernant ses relations avec Dieu. Une grande partie de son enseignement leur était encore obscure. Ils avaient posé plusieurs questions qui révélaient leur ignorance des relations de Dieu avec eux et de leurs intérêts présents et futurs. Le Christ désirait leur donner une connaissance de Dieu plus claire et plus distincte.

“Je vous ai dit ces choses en paraboles, dit-il. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père.” Jean 16:25.

Lorsque, au jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit fut répandu sur les disciples, ils comprirent les vérités que le Christ leur avait présentées en paraboles. Les enseignements qui avaient été pour eux des mystères leur paraissaient maintenant très clairs. Leur intelligence, ouverte par l'effusion de l'Esprit, les rendait honteux de leurs théories fantaisistes. Leurs suppositions et leurs interprétations semblaient des folies comparées à la connaissance des choses célestes qu'ils venaient de recevoir. Ils étaient conduits par l'Esprit, et la lumière divine éclairait leur intelligence naguère obscurcie.

Toutefois, les disciples n'avaient pas encore tout compris. Ils avaient reçu toute la connaissance qu'ils pouvaient supporter, mais l'accomplissement total de la promesse du Christ qui leur montrerait distinctement le Père n'était pas encore réalisé. Il en est de même aujourd'hui. Notre connaissance de Dieu est partielle et imparfaite. La lutte terminée, au moment où le Christ accueillera devant le Père ses loyaux serviteurs qui, dans un monde de péché, ont rendu de lui un témoignage fidèle, alors ceux-ci comprendront clairement ce qui était pour eux des mystères.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»