Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conquérants Pacifiques, Page 389

Chapitre 42 — Le voyage et le naufrage

Ce chapitre est basé sur Actes 27; 28:1-10.1Colossiens 4:10.

Paul était enfin en route pour Rome. “Lorsqu'il fut décidé, nous dit Luc, que nous nous embarquerions pour l'Italie, on remit Paul et quelques autres prisonniers à un centenier de la cohorte d'Auguste, nommé Julius. Nous montâmes sur un navire d'Adramytte, qui devait côtoyer l'Asie, et nous partîmes, ayant avec nous Aristarque, Macédonien de Thessalonique.”

Au premier siècle de l'ère chrétienne, les voyages comportaient souvent de dures épreuves et de réels dangers. Les marins se dirigeaient d'après la position du soleil et des étoiles; lorsque le ciel était voilé, et qu'on annonçait des tempêtes, ils n'osaient pas s'aventurer en mer. Pendant une partie de l'année, la navigation n'était donc pas assurée, car elle était à peu près impossible. Aussi l'apôtre Paul allait-il maintenant faire les douloureuses expériences d'un prisonnier enchaîné, pendant cet interminable et fatigant voyage vers l'Italie.

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»