Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conquérants Pacifiques, Page 445

Chapitre 49 — La dernière lettre de Paul

Ce chapitre est basé sur la seconde épître à Timothée.

En réintégrant sa cellule, après avoir quitté le tribunal impérial, Paul se rendit bien compte qu'il n'avait gagné qu'un bref répit. Il savait que ses ennemis ne désarmeraient pas tant qu'ils n'auraient pas obtenu sa mort. Mais il savait aussi que la vérité avait eu son moment de triomphe. Quelle victoire n'avait-elle pas remportée, en effet, lorsqu'il avait parlé devant l'immense foule, attentive à ses paroles, du Sauveur crucifié et ressuscité! Un travail avait été amorcé ce jour-là, un travail qui irait grandissant et s'affermissant, et que Néron et tous les autres ennemis du Christ s'efforceraient en vain d'arrêter ou de détruire.

Assis dans sa lugubre cellule, certain qu'un mot ou un geste de Néron peut mettre fin à sa vie, Paul songe à Timothée, et il se décide à l'appeler auprès de lui. Celui-ci, chargé du soin de l'église d'Ephèse, n'avait pu, par conséquent, accompagner l'apôtre lors de son dernier voyage à Rome. Depuis sa conversion, il avait partagé les travaux et les souffrances de Paul. Ces deux hommes étaient liés l'un à

«Back «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»