Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils sur la Conduite sexuelle L'adultère et le Divorce, Page 272

Chapitre 33 — Stephen Belden

Déclaration de W. C. White — Sœur White n'était pas d'accord avec les partisans de l'idée qu'une personne qui s'était séparée de son conjoint pour un autre motif que celui indiqué dans la Bible et qui s'était remariée, devait rompre cette seconde union si elle souhaitait être acceptée ou gardée dans une communauté adventiste.

Sœur White admettait tout à fait que ces personnes, dans la plupart des cas, avaient péché, parfois même gravement, et qu'on ne devrait pas les accepter dans nos églises, à moins d'une repentance de leur part. Mais elle s'inscrivait en faux contre l'affirmation selon laquelle une telle repentance ne pouvait être sincère que s'il y a rupture du nouveau lien et des efforts sérieux pour revenir vers le premier conjoint. Elle reconnaissait que cela était généralement impossible et même peu souhaitable. Elle admettait aussi que ce nouvel engagement réclamait une attitude des plus clémentes et des plus bienveillantes envers les époux concernés.

Il lui arrivait parfois de se référer à l'enseignement de Paul qui, parvenu à un certain stade de son expérience,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»